France Dimanche > Actualités > Thierry Redler : Il n’aura survécu que trois ans à son épouse adorée !

Actualités

Thierry Redler : Il n’aura survécu que trois ans à son épouse adorée !

Publié le 1 août 2014

Thierry Redler adieuCelui qui jouait Marc Malloy dans “Les filles d’à côté” nous confiait, il y a un an, ne s’être jamais remis du décès de Delphine, d’un � cancer du sein. Mort à 56 ans, il laisse derrière lui cinq enfants…

C’était il y a un an. Thierry Redler nous avait reçus chez lui dans sa grande et belle demeure campagnarde du Val-de-Marne. Son chien à ses pieds et auprès de ses chevaux qu’il aimait monter à cru, ce personnage attachant et intrigant nous avait, ce jour-là, ouvert son cœur comme jamais. Lou, sa fille, était auprès de lui. « Sans elle, je ne serais plus là », nous avait-il alors confié durant cette après-midi orageuse (voir notre n° 3488).

Thierry Redler bateauIl suffisait de l’entendre parler de son enfant, de le regarder l’admirer pour comprendre qu’elle était tout pour lui : sa bouée de sauvetage, son rayon de soleil, sa raison d’être… Thierry n’avait pas été avare de confidences, et même le ciel semblait vouloir se mêler à la conversation. L’orage s’était en effet mis à gronder au moment de se dire au revoir. Était-ce un message de l’au-delà, comme il disait le croire ? Toujours est-il que, sur le moment, nous n’avons pas réalisé qu’il s’agissait d’adieux

Flou

C’est donc avec une profonde tristesse que nous avons appris son décès le 26 juillet à l’hôpital de La Rochelle. Ces derniers temps, le héros de la sitcom Les filles d’à côté avait élu domicile sur un bateau amarré dans le Vieux-Port. C’est là qu’il avait été retrouvé, inanimé, deux jours plus tôt. Les circonstances de son décès demeurent encore floues.

Thierry Redler scèneSa brutale disparition a bouleversé tous ses amis qui ont tenu à partager leur peine. L’animateur Olivier Minne a ainsi écrit : « Je viens d’apprendre le décès de Thierry Redler. Très grande tristesse. C’était un homme plein de talent que j’aimais beaucoup. Pensées. » La chanteuse et animatrice Dorothée est sortie de son silence pour lui rendre hommage : « Une pensée positive pour Thierry Redler qui incarnait Marc Malloy dans Les filles d’à côté. Il est décédé cette nuit à l’âge de 56 ans ». Adeline Blondieau, une de ses partenaires à l’écran, s’est également exprimée sur son compte Twitter : « Un collègue disparaît. Trouve enfin la paix, Thierry ! Une pensée pour tes enfants. »

Force est de constater, en lisant ce message, que l’actrice avait connaissance du mal dont souffrait Thierry depuis tant d’années. Sans doute depuis le jour où sa maman s’est éteinte sous ses yeux alors qu’il avait à peine 8 ans. « Elle est morte dans mes bras d’une embolie pulmonaire, nous racontait-il. Je m’en veux encore de n’avoir rien pu faire sur le coup… »

Meurtri au plus profond de sa chair, le petit Thierry a ensuite mal tourné. « Je me suis retrouvé en maison de redressement où j’ai découvert les drogues dures », nous avouait-il sans tabou. Toute sa vie, il aura lutté contre lui-même : « À 4 ans déjà, on me donnait des cachets pour dormir. Puis à 8 ans, j’ai commencé les antidépresseurs, suite au décès de ma mère. Je ne savais pas à l’époque que l’on m’empoisonnait… Pour moi, c’est une drogue licite. »

Thierry Redler sourireBien plus tard, des spécialistes lui parleront de bipolarité. Le comédien était en outre atteint du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme qui n’affecte pas le langage. Les personnes qui en sont atteintes sont souvent très intelligentes et ont une mémoire exceptionnelle, mais présentent un trouble comportemental. « Je n’ai aucune émotion. Depuis le décès de ma mère, je ne ressens plus rien. »

Le meilleur des remèdes aura été pour lui le travail. Ses facultés intellectuelles lui ont permis de mener de front diverses carrières : acteur, écrivain, photographe, producteur, ou encore auteur. Il a également débuté en tant que danseur chez Maurice Béjart et a accompagné Serge Lama dans la comédie musicale Napoléon. Un véritable touche-à-tout.

Sa vie sentimentale aura elle aussi été très riche. Malgré son handicap, Thierry est d’abord tombé amoureux de Billie, un mannequin allemand avec qui il a eu trois garçons (Romain, Jim, Arthur) et une fille (Kim), âgés de 21 à 32 ans. Une vingtaine d’années plus tard, il s’est mis en couple avec Delphine, l’autre femme de sa vie. Hélas ! Là encore, la vie lui a joué un sale tour.

Après dix ans de vie commune, cette dernière décède des suites d’un cancer du sein, en 2011, à 37 ans. « Elle était une des rares personnes à m’accepter tel que je suis », se souvenait celui qui se retrouvait responsable de l’éducation de leur fille Lou, âgée aujourd’hui de 11 ans.

Thierry Redler arbreThierry aura cependant essayé d’en finir à plusieurs reprises avec la vie. D’abord lors d’un séjour à Sainte-Anne (centre hospitalier parisien spécialisé en psychiatrie), où il tenta de s’étouffer dans un sac plastique, puis peu de temps avant la mort de Delphine, où il se tira une balle de fusil dans le ventre. Un coup qui aurait pu lui être fatal.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, c’est en arrêtant récemment son traitement médical, sa « camisole chimique », comme il l’appelait, qu’il se sentait « enfin revivre ! » Doit-on y voir un lien de cause à effet avec son décès ? À l’heure où nous écrivons ces lignes, nul ne le sait…

Celui qui disait que Delphine était juste « partie » a trouvé le chemin pour la rejoindre.

Philippe Callewaert

À découvrir

Sur le même thème