France Dimanche > Actualités > Thomas Dutronc : Inquiet pour sa santé !

Actualités

Thomas Dutronc : Inquiet pour sa santé !

Publié le 2 août 2019

À 46 ans, le fils de Jacques Dutronc et Françoise Hardy, Thomas Dutronc, sait qu’il doit faire attention.

La maladie est entrée dans la vie de Thomas Dutronc il y a plus d’une décennie. En 2004, sa mère, Françoise Hardy, est diagnostiquée atteinte d’un cancer du système lymphatique.

Pendant onze ans, le fils de Jacques Dutronc a vu celle qui lui a donné la vie lutter sans relâche contre ce mal vorace. « Thomas venait très souvent [me voir, ndlr.]. Il me lisait des textes de Georges Brassens, c'était très délicat comme attention », confiait la septuagénaire.

Soutien de poids pour l’interprète de « Tout les garçons et les filles », cet enfant attentionné fût soulagé, à n’en pas douter, d’apprendre la rémission de sa mère, en 2015.

Trois ans de répit après pourtant, la maladie revenait dans la vie de Françoise Hardy sous la forme d’une tumeur du pharynx. Un an d’angoisse plus tard, l’icône des années yéyés est, une fois de plus, parvenue à vaincre le cancer.


Pour autant, l’inquiétude continue d’envahir la vie de Thomas Dutronc. Après avoir craint pour l’état de sa mère, c’est désormais pour le sien que l’interprète de « J’aime plus Paris » s’angoisse. Lors de son passage dans l’émission « Laissez-vous tenter » (RTL), le chanteur de 46 ans a révélé redoubler d’attention pour éviter tout écueil qui pourrait nuire à son état de santé. Une nécessité qui, si l’on écoute ses dires, proviendrait de sa prépondérance à tomber dans les excès.

Au micro de l’animateur Steven Bellery, le fils de Jacques Dutronc a confié avoir « beaucoup exagéré » par le passé. Drogue, alcool… Le jeune homme ne semble pas avoir fait dans la dentelle. « J’ai une attirance pour la déconnectivité, à l’aide produits naturels ou pas », a-t-il ajouté.

Une période d’insouciance que l’artiste français a traversé à l’âge de 35 ans. Dix ans après, il regarde dans le rétroviseur en ne sachant que trop bien qu’il doit désormais cesser de se laisser aller. « Je n’ai plus vraiment 35 ans. Je crois qu’il va falloir que je fasse un peu plus attention aux abus nocturnes ».

Estelle LAURE

À découvrir