France Dimanche > Actualités > Thomas Langmann : Placé en garde à vue !

Actualités

Thomas Langmann : Placé en garde à vue !

Publié le 3 mai 2018

La femme de Thomas Langmann a porté plainte contre lui pour « harcèlement et menaces ».

« Je vous informe que j’ai très peur de lui », a confié Céline Bosquet à l’officier de police judiciaire le 30 mars dernier lors d’un dépôt de plainte contre son époux, Thomas Langmann. Ce mercredi 2 mai, le fils de Claude Berri a donc dû répondre aux accusations de « menaces de violences » et de « harcèlement » émises à son encontre par l’ancienne journaliste de M6.

Si la mère de son deuxième enfant a peur, c’est que le producteur de « The Artist » a déjà été condamné par le passé pour des faits de violence sur son ancienne épouse et mère de son premier enfant, né en 2002. À l’époque, quatre mois de prison avec sursis avaient été requis contre lui.

Interrogé sur le sujet dans l’émission « Stupéfiant! » sur France 2, l’homme de 46 ans était revenu sur ce passage trouble de son passé : « J'ai commis un mauvais geste que je regrette, pour lequel je me suis excusé immédiatement, pour lequel j'ai été condamné, pour lequel je n'ai pas fait appel, cela date de onze années », a-t-il expliqué.

Mariés depuis cinq ans, le couple formé par Céline Bosquet et Thomas Langmann est en instance de divorce depuis un an. Depuis leur séparation, l’ancienne mannequin a assuré recevoir de la part de son mari entre cinq à dix messages par jour sur son téléphone portable !


Avec cette abondance de SMS quotidiens, la femme de 33 ans serait même capable d’énumérer jusqu’à mille menaces provenant toutes de son mari… Une enquête pour « message malveillants réitérés » et « menaces » a d’ailleurs été ouverte début avril.

« J’ai harcelé ma femme pour voir mon fils », s’est justifié l'acteur des "Années Sandwiches" , après avoir expliqué : «  Avant qu'un jugement soit rendu sur la garde des enfants, il y a parfois des parents qui les prennent et ne les laissent pas à l'autre parent. Donc pendant ces trois mois-là, j'ai peut-être beaucoup appelé ma femme. Si ça, c'est du harcèlement, alors je le revendique. »

Mais ce n’est pas tout. Lors de sa plainte, la jeune femme a également mentionné craindre « ses fréquentations » et ses problèmes d’addictions : « Il laissait entrer les dealers à domicile », a-t-elle confié, visiblement encore choquée. Le principal intéressé a d’ailleurs reconnu avoir eu des problèmes avec la drogue pendant « quinze ans », mais s’est empressé de préciser que cette mauvaise passe était aujourd’hui « derrière lui ».

Avec la plainte déposée à son encontre par sa femme et le divorce qui sera prononcé dans quelque temps, Thomas Langmann enchaîne les rendez-vous galants… mais cette fois avec la justice !  

Julia NEUVILLE

À découvrir