France Dimanche > Actualités > Thomas Voeckler : “Je ne suis pas un moine !”

Actualités

Thomas Voeckler : “Je ne suis pas un moine !”

Publié le 1 juillet 2016

Nous l’avions rencontré en 2004 avant qu’il n’enfile le � maillot jaune � du Tour de France. Douze ans plus tard, Thomas Voeckler fait le point sur une carrière qui n’a cessé de grimper…

C’était il y a douze ans. Fraîchement vêtu de sa tunique de champion de France, Thomas Voeckler s’élançait pour son second Tour. Nous avions rencontré ce jeune coureur alors inconnu du public, durant cette période inoubliable de sa carrière. Dix jours durant, il avait tenu la dragée haute aux cadors de la petite reine, défendant vaillamment son maillot jaune.

Samedi 18 juin, c’est au terme d’une étape de la Route du Sud, course cycliste organisée en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, que nous avons retrouvé le champion français. À 37 ans, et à la veille de son 14e Tour, le coureur de l’équipe Direct Énergie fait le bilan de sa carrière. Ses joies, ses peurs, son métier, son épouse, ses enfants, l’argent, l’avenir, le dopage : Thomas n’a éludé aucun sujet. Retrouvailles avec un autre homme !

->Voir aussi - Thomas Voeckler : D'un drame de la mer aux joies de la route !

Thomas Voeckler est à deux reprises porteur du célèbre maillot jaune, durant 10 jours. Photos : Jérôme Mars
Thomas Voeckler est à deux reprises porteur du célèbre maillot jaune, durant 10 jours. Photos : Jérôme Mars

 

France Dimanche (F.D.) : Vous prenez le départ de votre 14e Grande boucle, ça commence à faire un beau palmarès ?

Thomas Voeckler (T.V.) :Je ne suis pas en quête d’un record. Je crois qu’il est détenu par George Hincapie [à égalité avec Jens Voigt et Stuart O’Grady, avec 17 participations consécutives, ndlr]. Je suis plutôt attaché à ce que je fais sur le Tour. Cette année, mon but est de... (...)

Vous voulez en savoir plus ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99€ seulement

Recueilli par Cyril Bousquet
Photos : Jérôme Mars

À découvrir