France Dimanche > Actualités > Tony Yoka : Maltraité !

Actualités

Tony Yoka : Maltraité !

Publié le 30 janvier 2017

Venu supporter son frère lors d’une compétition de boxe, la soirée a tourné au cauchemar pour Tony Yoka, le champion olympique de boxe.

Depuis son titre de champion olympique de boxe aux J.O de Rio 2016, Tony Yoka est devenu, en l’espace de quelques jours, l’un des sportifs français les plus populaires et les plus appréciés.

Difficile de passer à côté d’un tel champion. Et pourtant, une mésaventure bien triste est arrivée à celui qui est en couple avec Estelle Mosely, sacrée également championne olympique de boxe chez les femmes.

Lire aussi --> [PHOTOS] Voici les médaillés français aux JO de Rio 2016

Samedi soir, le boxeur français s'est rendu aux championnats de France de boxe amateurs à Louvroil, dans le Nord de la France, pour soutenir et entraîner son petit frère, Victor Yoka. Une belle initiative de sa part. Sauf que tout ne s'est pas passé comme prévu.

Alors qu’il est arrivé sur les lieux, le sportif, devenu professionnel après un contrat signé avec la chaine de télévision Canal +, n'a pas pu rentrer dans la salle parce qu’il n’avait pas payé son ticket d’entrée. Malgré ses demandes, rien n’y a fait, le boxeur a été refoulé à l'entrée. Très en colère, il a ensuite posté un message sur sa page Facebook pour faire part de sa colère et de son incompréhension.


Interrogé sur les ondes de la radio RMC hier, le jeune homme de 24 ans a donné plus de détails sur ce qui lui est arrivé samedi soir. Il a répété son indignation vis-à-vis de la Fédération française de boxe qui utilise son image et qui, par ce geste déplacé, a perdu en crédibilité. « Je trouve ça honteux. J’ai bloqué mon week-end, j’ai fait trois heures de route pour me rendre à ces championnats de France. A l’entrée, alors que je faisais des selfies avec des supporters, on m’a dit d’attendre devant le hall d’accès et on m’a dit "soit tu payes, soit tu t’en vas", pour pouvoir y pénétrer, écritTony Yoka. Je ne comprends pas. Je suis venu pour encourager mon petit-frère qui y participe et que je coache d’ailleurs avec mon père demain. J’étais venu aussi pour mettre en lumière les championnats de France amateurs, qui sont peu médiatisés. »

Du côté de l'organisation des championnats de France amateurs, l'organisatrice de la compétition, Jacqueline Mairesse, s'est exprimée dans les colonnes du journal l'Equipe dimanche dernier. Elle affirme que l'organisation avait décidé de faire entrer Tony Yoka gratuitement mais pas les personnes qui étaient avec le boxeur, ce qui a agacé le sportif. "On est venu me voir en me disant que Tony Yoka était avec du monde et qu'ils voulaient entrer sans payer. J'ai dit : "Tony entrera, mais les autres paieront."

Lire aussi --> « Maltraitée pendant mon enfance, j’ai réussi à être une bonne mère »

Finalement, Tony Yoka a fait appel à des connaissances pour obtenir des tickets d'entrée pour entrer dans la salle, afin d'encourager son petit frère, Victor Yoka, qui s'est finalement incliné en quart de finale.

Cyril Coantiec

À découvrir

Sur le même thème