France Dimanche > Actualités > Tous les secrets de Brégançon !

Actualités

Tous les secrets de Brégançon !

Publié le 18 août 2020

Le président Macron et son épouse sont arrivés le 29 juillet dans cet ancien château du XVIIe siècle, situé à Bormes-les-Mimosas. Nous vous proposons une petite visite, dans le temps et dans l'espace, de cet endroit qui a vu défiler beaucoup de beau monde...

Georges POMPIDOU - LES DERNIÈRES VOLONTÉS DU PRÉSIDENT

Le couple adorait l'endroit. Fous de décoration contemporaine, ils avaient entièrement remeublé le fort, entre autres avec le grand designer français Pierre Paulin. La petite histoire dit qu'ils aimaient changer les meubles de place la nuit, pour surprendre leurs invités ! C'est aussi à Brégançon que, se sachant atteint de la maladie de Waldenström, le président y avait rédigé son testament, l'été 1972.


Valéry GISCARD D'ESTAING - CHANGER TOUT !

Le président et sa femme, Anne-Aymone, appréciaient le lieu. VGE y faisait du ski nautique. Il a été le premier chef de l'État français à y donner une interview. Mais le couple n'aimait pas la décoration de ses prédécesseurs, les Pompidou. Ils avaient fait changer le mobilier contre un aménagement Louis XVI, plus classique. Giscard a pourtant fait entrer un côté modernité à Brégançon : il y a fait installer la vidéosurveillance…

François MITTERRAND - LA DERNIÈRE CONFÉRENCE DE PRESSE

Le 15 avril 1995, alors que circulent des rumeurs le disant au plus mal, Mitterrand s'envole pour Brégançon. Décidé à prouver qu'il est en bonne santé, en arrivant devant l'entrée du fort, il sort de la voiture et convie les photographes présents à venir « prendre l'apéritif vers 19 heures ». À l'heure dite, en compagnie de son fi ls Gilbert, il accueille ses hôtes. « Je suis encore en mesure d'assumer mes fonctions jusqu'au bout », leur dit-il. Il ira jusqu'à la fi n de son mandat, et mourra le 8 janvier 1996.

Emmanuel MACRON - LA PISCINE HORS-SOL

Bien qu'il ait depuis déclaré préférer la mer, l'actuel président a fait construire au fort une piscine de 10 mètres sur 4, qui a fait couler plus d'encre qu'elle ne contient d'eau. Un peu gêné sans doute de dépenser 34 000 euros, alors que la Méditerranée est là, l'Élysée l'aurait d'abord camoufl ée en parlant d'un « réservoir incendie ». Le pot aux roses découvert, on a ensuite argué du fait que cette dépense était en réalité une économie de 60 000 euros par an, pour ne plus avoir à faire surveiller 1 la plage par des embarcations de la gendarmerie.

Jacques CHIRAC - HUMILIÉ...

En juin 1976, Jacques Chirac, alors premier ministre de Valéry Giscard d'Estaing, est invité dans le Var pour le week-end de la Pentecôte. Mais Chirac se sent très mal reçu : « Passe encore que Giscard se fasse servir à table le premier ou que ses invités ne se voient offrir que de simples chaises pour s'asseoir quand le couple présidentiel occupe deux fauteuils », écrit-il dans ses mémoires. Et le lendemain, alors qu'il pense pouvoir discuter avec VGE, il découvre que le président a invité avec lui son moniteur de ski et sa femme. Jacques Chirac est « choqué par un tel manque de respect […], plus déterminé que jamais à reprendre [sa] liberté. » Ce qu'il a fait, en démissionnant deux mois plus tard.

... ET TOUT NU TOUT BRONZÉ !

Au début du mois d'août 2001, l'ancien maire est heureux, en vacances au fort. Un jour, il sort sur son balcon, pour regarder avec des jumelles le yacht de Michael Schumacher qui mouille en contrebas. Mais il est en slip ! Les quelques photographes qui surveillent le lieu n'ont pas le temps de réagir, que le président est déjà rentré. Quelques instants plus tard, il réapparaît, cette fois, tout nu ! Le cliché sera pris, mais personne ne le publiera.

Nicolas SARKOZY - LES PETITS PLAISIRS

Le mari de Carla appréciait la bâtisse. Mais ce qu'il aimait pardessus tout, c'était de s'en échapper, pour pédaler aux alentours ! « Il prenait plaisir à proposer à ses invités de le suivre à vélo, ce que je n'ai jamais fait car je ne prenais pas le risque de tirer sur les bras et pousser sur les jambes derrière un Sarkozy surentraîné ! » avait raconté François Baroin. Même s'il aimait s'y rendre, Nicolas Sarkozy préférait séjourner en toute intimité dans la demeure de la famille de sa femme, splendide villa du cap Nègre, située à une trentaine de kilomètres de là…

François HOLLANDE - L'ÉT É D'ENFER

En 2012, le nouveau président était parti trois semaines au fort, avec sa compagne d'alors, Valérie Trierweiler. La presse les avait photographiés les pieds dans l'eau. Une photo qui les avait contrariés, puisque le président avait attaqué le magazine qui l'avait publiée. L'ambiance était lourde cet été-là, Le Canard enchaîné assurant que la compagne du chef de l'État avait fait acheter par l'Élysée des coussins d'une marque réputée et coûteuse… Jamais on ne reverra le couple à Brégançon.

Laurence PARIS

À découvrir