France Dimanche > Actualités > Nathalie Marquay : Traquée par un homme politique !

Actualités

Nathalie Marquay : Traquée par un homme politique !

Publié le 22 mai 2020

.photos:bestimage

Devenue la proie d'uj redoutable prédateur, Nathalie Marquay a été harcelée jour et nuit.

Dans les années  80, bien avant que n'explose l'affaire Weinstein, lorsqu'une femme attirante se faisait draguer de façon un trop insistante, personne, pas même l'intéressée, n'y trouvait à redire. Au contraire, être l'objet d'une cour assidue était, encore à l'époque, un des revers de la beauté qu'il était de bon ton de supporter, voire de considérer comme un cadeau !


Avec son charme pénétrant et ses yeux d'un noir profond, la jolie Nathalie Marquay a toujours fait tourner les têtes. Mais lorsqu'en 1987, la future Madame Pernaut décroche le titre de Miss France, l'attraction qu'elle exerce sur la gent masculine va lui valoir une mésaventure des plus inquiétantes. Lors de cette 57e  édition, c'est la première fois que le concours est retransmis en direct à la télévision. Les candidates défilent sur le plateau de Guy Lux, qui remet la couronne à Nathalie, quatrième Miss Alsace à remporter le concours. Derrière leurs postes de télévision, les hommes fantasment, rêvant de tenir entre leurs bras une femme aussi renversante.

Parmi eux, un personnage célèbre qui se jure de tout faire pour obtenir les faveurs de la gagnante. L'innocente Nathalie n'imagine pas un seul instant que, bientôt, elle va devenir la proie de ce redoutable prédateur qui ne reculera devant rien pour tenter d'assouvir ses basses pulsions. Inaugurations, cocktails et autres salons de l'agriculture, la jeune femme de 19 ans, fraîche et spontanée, s'applique à sourire à tous ceux qui l'approchent, même d'un peu trop près. Sans le savoir, la brune pulpeuse dont la beauté a fait d'elle un « objet » public, va s'exposer au plus veule des harcèlements sexuels.

Traquée par cette personnalité politique réputée pour avoir un très fort tempérament, elle raconte aujourd'hui son calvaire avec la sensation d'avoir échappé de justesse au pire. Conviée par Sylvie Tellier sur son live Instagram, le 22 avril, Nathalie en a profité pour dévoiler le calvaire que lui a fait vivre ce mâle libidineux durant l'année de son règne. Sans imaginer un seul instant qu'elle allait provoquer de telles confidences, la directrice du comité Miss France a tout d'abord lancé à son invitée d'un ton badin : « On va parler des hommes, parce que je ne sais pas si les gens savent, mais il y a un politique qui avait eu un gros béguin pour toi. »

Une entrée en matière qui a eu sur son interlocutrice l'effet d'un électrochoc. D'emblée, Miss France 1987 a tenu à remettre les pendules à l'heure et a démenti avoir été la cible des avances de Jacques Chirac, comme l'affirmait le journaliste Pierre Lunel dans son livre Sexe, mensonge et politique. Une information qui avait même été confirmée à la mort de l'ancien président par Geneviève de Fontenay en personne ! « Il y a eu des mauvaises langues… Et ça, je veux le défendre. […] Ce n'est pas du tout lui. Au contraire, il a toujours été un homme bienveillant envers moi », a-t-elle précisé en parlant du chef d'État disparu en septembre 2019.

Puis, assaillie par les souvenirs, Nathalie Marquay s'est laissé aller à des révélations fracassantes, sans jamais toutefois dévoiler l'identité ni même la fonction de ce monsieur peu recommandable. S'agissait-il d'un député, d'un sénateur ou d'un ministre ? Nous n'en saurons pas plus, sinon que cette personne fréquentait les hautes sphères du pouvoir.

« Je ne pourrais pas dire son nom mais il était insupportable », a lâché la divine quinquagénaire dans un accès de colère. La suite de son histoire fait froid dans le dos. Obsédé par la sublime reine de beauté, l'homme politique qui avait développé une fixation sur elle l'a suivie à la trace de nombreux mois durant. Même au fin fond de la province, cet être lubrique peu recommandable savait en permanence où la joindre pour lui faire part de ses intentions malsaines. « Quand je partais en gala, il savait dans quel hôtel je me trouvais », raconte-elle. En général, c'était le matin qu'il révélait à sa victime qu'il n'était pas loin par « un coup de téléphone au réveil ».

Affolée que l'homme, connu dans tout Paris pour se comporter comme un débauché, ne tente de pénétrer dans sa chambre pour essayer d'abuser d'elle, Nathalie a décidé de s'en remettre un jour à celle qui se considérait comme son chaperon. Mais Geneviève de Fontenay, loin de voir dans l'attitude de ce monsieur du harcèlement, trouvait au contraire qu'il aurait fait un bon parti pour sa Miss France ! « Elle voulait me caser avec ! » a précisé Nathalie, furax. Heureusement, lassé de ne pouvoir parvenir à ses fins, cet homme politique débordant de testostérone a préféré aller voir ailleurs…

Valérie EDMOND

À découvrir