France Dimanche > Actualités > Philippe Etchebest : Un grand romantique !

Actualités

Philippe Etchebest : Un grand romantique !

Publié le 17 juin 2020

.photos:bestimage

Philippe Etchebest, le chef le plus volcanique de sa génération, cache sous sa carapace de dur à cuire un cœur tendre, amoureux fou de Dominique…

Plusieurs semaines déjà que le célèbre chef, vedette des émissions Cauchemar en cuisine et Top Chef sur M6, est au front pour défendre les restaurateurs, avec le franc-parler qu'on lui connaît. Ce n'est pas nouveau et c'est même devenu sa marque de fabrique ! Sans filtre, brut de décoffrage, le cuisinier de 53 ans sort les griffes à la moindre occasion. Mais il faut bien avouer que l'ex-rugbyman, originaire de Soissons, dans l'Aisne, ne manque pas de charme.


Voilà un homme, un vrai, un mâle à l'ancienne comme on n'en fait plus ! Passionné, volcanique, l'on se dit que celle qui partage sa vie ne doit pas s'ennuyer même si l'ambiance à la maison doit être, certains jours, explosive… Eh bien, détrompez-vous ! Face à Dominique, la jolie brune qui partage sa vie depuis les années 1990, le restaurateur se mue en une madeleine moelleuse. « Ma femme me modère », avoue-t-il, soudain doux comme un agneau. Avec sa chère et tendre, Philippe, qui n'a rien du macho qu'on imagine, partage tout, au point de dire : « Nous ne formons qu'un ! » Que serait ce grand romantique sans la belle Dominique ? Sans doute pas ce fort en gueule qui casse la baraque sur M6 et encore moins le chef inspiré qui a fait de son restaurant Le Quatrième mur, situé à Bordeaux, un haut lieu de la gastronomie.

Car même si c'est auprès d'un papa restaurateur que Philippe a fait tout jeune son apprentissage, c'est bien à sa femme qu'il doit son incroyable réussite. Le bonhomme élevé à la dure avait tant besoin de douceur… Aujourd'hui, l'armoire à glace de 96 kg forme avec cette brune piquante, aussi menue qu'il est baraqué, un très joli couple. Leur rencontre, due au hasard, a tout du conte de fées à la sauce Etchebest, aussi onctueuse qu'une béchamel ! En 1998, après des années passées dans les cuisines paternelles à Bordeaux, Philippe veut voler de ses propres ailes. Il décide de monter à Paris où il a décroché une place au restaurant de l'hôtel Méridien Étoile, le Clos Longchamp, dirigé à l'époque par le chef Jean-Marie Meulien.

Avant, il s'offre un détour par le marché de Toulouse pour y dénicher des bons produits du terroir. C'est là, entre deux étals, qu'il a le coup de foudre pour la fille d'un charcutier. La demoiselle se sent, elle aussi, toute chose à la vue de cet inconnu qui met tant d'amour à choisir des tomates cœur-de-bœuf, ce qui laisse envisager que le colosse doit avoir un cœur gros comme ça… Comment faire pour la séduire, se demande de son côté le cuisinier bien embêté ? Lui vient alors l'idée d'élaborer des douceurs qui, il en est sûr, la feront chavirer.

« À l'époque, une de ses copines m'avait dit qu'elle adorait le chocolat. J'ai donc passé plus de trois heures à confectionner des roses en chocolat… et elle a fondu ! », raconte-t-il. Cette étape réussie, il lui faut enchaîner avec un second rendez-vous… Très ému, le futur Meilleur ouvrier de France (titre qu'il a obtenu en 2000) ne trouve rien de mieux que de lui proposer… le McDonald's du coin ! « Pour boire un café et non pour dîner, rassurez-vous », précise-t-il. Tour de force, ce poète parvient dans ce symbole de la malbouffe à conquérir la jeune femme !

Depuis, le chef le plus colérique de sa génération et la si tranquille Dominique regardent dans la même direction. « Si j'en suis là, c'est grâce à elle, concède-t-il, plus épris que jamais. C'est mon agent, mon assistante, ma conseillère… Elle gère aussi l'intendance et l'administratif de tous nos projets. » Peu de temps après cette rencontre inattendue, ils ont adopté un petit garçon au Mexique, Oscar-Louis, 16 ans aujourd'hui.

Porté par l'élue de son cœur, le chef prometteur va se surpasser pour viser l'excellence. Elle « rationnelle », lui « compulsif », comme un soufflé bien réussi qui ne cesse de monter pour ne jamais redescendre, le duo voit toujours plus haut. En 2001, ils se lancent ensemble dans les affaires et rachètent le Château des Reynats, en Dordogne. Mais le comptable pique dans la caisse, ce qui arrive aux oreilles des producteurs de Cauchemar en cuisine après avoir épluché la presse locale. On propose à Philippe Etchebest cette émission qui fera de lui une star.

Même si l'idée de venir à la rescousse des établissements en détresse le séduit, il hésite. La télé, les paillettes, pas franchement son truc… Sa femme lui conseille de faire un essai pour voir. Bingo ! Son homme, qui crève l'écran, y prend goût ! Si ces coups de gueule sont toujours aussi impressionnants, depuis que Dominique l'a mis au yoga, il se sent beaucoup plus zen. Celui qui cache sous sa carapace un cœur énorme, aussi fondant qu'un foie gras poêlé aux champignons, sa grande spécialité, peut dire merci à Dominique…

Valérie EDMOND

À découvrir