France Dimanche > Actualités > Valérie Lemercier : Une inquiétante métamorphose !

Actualités

Valérie Lemercier : Une inquiétante métamorphose !

Publié le 3 octobre 2015

En observant son visage sur le � selfie � qu’elle venait de prendre, la comédienne Valérie Lemercier a fait une découverte qui aurait désespéré bien des femmes à sa place.

C’est presque toujours comme ça, avec Valérie Lemercier : les choses démarrent naturellement, sérieusement, et puis, tout d’un coup, ça dérape, la situation échappe à tout contrôle pour bifurquer vers le rire et le délire ; d’une façon tellement soudaine et inattendue que ça peut même avoir des aspects inquiétants. On frôle la folie douce, en somme. C’est encore ce qui vient de se passer.

Au départ, il ne s’agissait que d’un simple bruit, lequel avançait que Valérie pourrait très bien jouer dans l’adaptation qui allait être faite du livre de Valérie Trierweiler, Merci pour ce moment, celui où l’ex-compagne du président Hollande règle ses comptes avec lui.

Dans quel rôle ? Eh bien, ce n’était pas très net : certains penchaient pour celui de Ségolène Royal, d’autres la voyaient carrément dans la peau de l’héroïne elle-même. À bien y regarder, d’ailleurs, on se disait en effet qu’elle aurait été tout autant crédible dans l’un comme dans l’autre personnage.

Traumatisant

Si l’on vient d’écrire « aurait été », c’est parce que Valérie elle-même a fait savoir qu’elle n’était pas particulièrement intéressée de participer à cette aventure. On pensait donc que les rapports de la comédienne avec le célèbre trio – Hollande, Royal, Trierweiler – allaient s’arrêter là.

C’était compter sans une étonnante métamorphose, dévoilée par Valérie Lemercier elle-même, il y a quelques jours, sur le plateau de C à vous, l’émission proposée par Anne-Sophie Lapix.

Au détour de la conversation avec l’animatrice, elle a soudain fait une étonnante révélation : après avoir pris elle-même son visage en photo – ce qu’on appelle un selfie –, elle s’est aperçue qu’elle était le portrait craché de… François Hollande ! Avouez que, pour quelqu’un qui aurait pu jouer Ségolène Royal ou Valérie Trierweiler, c’était tout de même fort étrange !

Pourtant, dès que l’on regarde la photo en question, la ressemblance saute en effet aux yeux. Et le plus drôle est que l’actrice Valérie Lemercier a raconté cette histoire devant plusieurs autres invités d’Anne-Sophie… dont Ségolène Royal, la vraie !

Au-delà du côté amusant de l’anecdote, beaucoup de femmes seront d’accord avec moi pour penser que s’apercevoir de but en blanc, qu’on s’est mis à ressembler à François Hollande, c’est-à-dire non seulement à un homme, mais à un sexagénaire, doit tout de même être une expérience assez violente, pour ne pas dire traumatisante.

Valérie Lemercier selfieCélèbre

Pour beaucoup d’entre nous, peut-être, mais pas pour Valérie Lemercier. Et cela pour deux excellentes raisons. La première remonte à son enfance normande : comment pourrait-elle se désoler de ressembler à un homme… alors qu’on l’a élevée comme un garçon durant des années ?

Elle-même le racontait, il y a quelques mois, dans M le magazine du Monde : « On m’habillait au masculin, on me coiffait au masculin. On m’appelait “mon petit Valou”. On m’emmenait chez le coiffeur pour hommes à Yvetot, pas mes sœurs. À 10 ans, j’avais signé un papier à ma mère. Pour lui faire plaisir, j’avais écrit : “Je ne me maquillerai jamais”. » Tout cela parce que ses agriculteurs de parents avaient eu quatre filles et aucun garçon !

Il reste la question de l’âge : quelle femme a envie de paraître 60 ans quand elle vient tout juste d’atteindre la dizaine précédente ? Sauf que, là encore, Valérie Lemercier a un solide entraînement, et qui ne date pas d’aujourd’hui.

Souvenez-vous du rôle qui l’a rendue célèbre du jour au lendemain, lorsqu’elle est devenue Lady Palace, dans la fameuse émission de Jean-Michel Ribes et ses complices, Palace : Valérie s’était fait un tel look de grande bourgeoise coincée qu’on lui aurait donné sans problème l’âge qu’elle a aujourd’hui. Or, elle n’avait que 24 ans !

L’année suivante, en 1989, le cinéaste Louis Malle, qui cherchait des seconds rôles pour Milou en mai, lui avait dit : « Je ne vais quand même pas vous faire jouer une femme de 60 ans alors que vous en avez 25 ! » « Mais si, ça ne me pose aucun problème ! » lui avait-elle répondu du tac au tac.

Cette capacité à passer d’un âge à l’autre aisément, Valérie allait ensuite s’en servir de façon éclatante dans ses différents one-woman-show, dans lesquels elle incarnerait tout aussi bien la vendeuse des Galeries Lafayette qui souffre d’un œil-de-perdrix au pied droit et qui lave le linge de sa fille le dimanche, le RMiste de 35 ans qui sort de prison, ou encore la grande bourgeoise dans son domaine de La Renardière. Et même une fillette assise sur la lunette des cabinets !

On peut d’ores et déjà parier que, lors de son nouveau spectacle, qu’elle jouera au théâtre du Châtelet du 1er octobre au 8 novembre prochain, ce talent époustouflant pour changer à la fois de sexe et d’âge au gré de ses fantaisies va encore faire des étincelles !
Alors, au fond, se découvrir tout à coup une ressemblance avec François Hollande, pour Valérie Lemercier, ce n’est jamais qu’une métamorphose de plus : pas de quoi en faire un drame.

Valérie Bergotte

À découvrir