France Dimanche > Actualités > Valérie Trierweiler : Effondrée, son “président” est décédé !

Actualités

Valérie Trierweiler : Effondrée, son “président” est décédé !

Publié le 20 mai 2019

À ses côtés, Valérie Trierweiler partageait depuis des années ses combats quotidiens.

Il demeure « irremplaçable dans [son] cœur ». Le 26 avril dernier, Julien Lauprêtre a poussé son dernier soupir, emporté par les suites d’une ­terrible chute, seulement sept ans après sa rencontre avec Valérie Trierweiler.

C’est en 2012 que la journaliste croise pour la première fois cet homme hors du commun. Elle est alors la compagne du président de la République. Lui est à la tête du Secours populaire depuis 1955 déjà. « Je voulais redistribuer à une association tous les cadeaux […] que le Palais reçoit au cours de l’année. Nous avions notamment une pièce remplie de parfums et de cosmétiques, a-t-elle expliqué au Parisien. Je me souviens lui avoir demandé s’il ne trouvait pas cela dérisoire de donner du parfum à des personnes qui ont besoin d’aide alimentaire. Il m’avait répondu qu’au contraire, cela participerait à redonner de la dignité aux gens. »

Valérie Trierweiler se retrouve autant dans les valeurs de cet homme que dans leurs échanges. Elle décide de s’engager auprès de lui en tant que marraine de l’association. « J’ai eu une révélation », confie-t-elle aujourd’hui.

Quand, deux ans après, humiliée sur la place publique par la révélation de la relation de François Hollande avec Julie Gayet, cette femme outragée sait déjà qu’elle peut s’appuyer sur cet homme bon avec lequel elle partage tant. Comme un pied de nez à son ex, elle décide d’ailleurs de le surnommer son « Président de cœur ».


Lorsque la solitude s’installe et que tout s’effondre autour d’elle, elle continue de bâtir à ses côtés. « J’ai effectué par la suite plusieurs déplacements avec lui, pour des projets du Secours populaire en France, ou des missions à l’étranger, notamment aux Philippines et au Japon », raconte la journaliste.

À l’annonce de sa mort, elle évoque désormais son « meilleur souvenir à l’Élysée » : « J’ai participé avec Julien à la Journée des oubliés des vacances à Cabourg. Nous sommes partis en car à la mer avec des enfants de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). […] C’était magnifique. »

C’est donc meurtrie par la perte d’un être proche, qu’elle considérait comme « un membre de sa famille », que Valérie Trierweiler a décidé de prendre la parole sur les réseaux sociaux pour lui rendre un vibrant hommage : « Tellement, tellement triste de la disparition de Julien Lauprêtre, celui que j’appelais mon président, a-t-elle écrit sur Twitter. À la tête du Secours populaire depuis toujours. Une vie au service de la solidarité. Il restera irremplaçable dans mon cœur comme au Secours populaire. »

S’il a soulagé la vie de milliers de personnes grâce à son engagement, l’homme disparu à l’âge de 93 ans aura aussi changé celle de l’ancienne première dame.

Julia NEUVILLE

À découvrir