France Dimanche > Actualités > Valérie Trierweiler : 'François Hollande et Ségolène Royal sont indissociables'

Actualités

Valérie Trierweiler : 'François Hollande et Ségolène Royal sont indissociables'

Publié le 13 mai 2015

Valérie Trierweiler se livre à l'occasion de la parution en poche de son ouvrage 'Merci pour ce moment' pour réaffirmer plus que jamais cette relation en triptyque qu'elle formait aux côtés du président Hollande et Ségolène Royal. Si elle 'a cru à cet amour', l'ex première dame de France n'est plus dupe.

Dans une interview accordée au Parisien, Valérie Trierweiler, en pleine promotion pour la sortie en version poche de son livre 'Merci pour ce moment', se raconte. Et elle n'a rien oublié. Ni rien perdu de sa fougue. De ce pouvoir qu'elle décrit comme une 'monarchie' qui l'a traitée avec 'violence', de façon 'systématique et souvent outrancière' à sa relation avec François Hollande où planait l'ombre de Ségolène Royal, elle n'épargne rien.

"Il n'y avait pas de place pour une autre femme"

A commencer par ses remarques étonnantes à propos du couple que formaient le président de la République et son actuelle ministre de l'écologie. A lire les propos de Valérie Trierweiler, il semble que ces deux-là n'aient jamais vraiment rompu...

'Ils sont indissociables. Cela dépasse leurs enfants' considère-t-elle. Se désignant, entre les lignes de cet entretien, comme l'illégitime au centre d'un pouvoir qui ne la reconnaît pas, elle note : 'Ce n'est pas ce sang-là qui coule dans mes veines'. L'ex-première dame décrit alors entre François Hollande et son ancienne épouse Ségolène Royal un rapport indéfectible : 'Tous les deux partagent un goût immodéré pour la politique. Le pouvoir est leur raison de vivre'. 'J'ai été naïve', convient-elle.

"J'ai cru à cet amour"

A posteriori, Valérie Trierweiler estime que lorsque François Hollande et Ségolène Royal se disputaient pour savoir qui des deux accèderait à l’Élysée, elle n'a été qu'un pion : 'Lorsqu'en 2005 leur rivalité a pris le pas sur leur complicité, j'ai servi d'instrument pour la conquête du pouvoir'.

Désormais 'affranchie', comme elle l'affirme à plusieurs reprises dans le Parisien, l'ex-compagne du président Hollande dit ne rien regretter et semble même heureuse d'avoir laissé le champ libre aux deux politiciens qui 'peuvent se retrouver et s'entre-aider'. De là à suggérer une nouvelle idylle en devenir, comme certains se sont plu à l'imaginer à l’occasion de la tournée Royal-Hollande aux Caraïbes ces derniers jours?

Merci pour ce moment Trierweiler en poche

N'ayant aucun mot à l'égard de celle par laquelle elle s'est retrouvée jetée en pâture aux yeux du monde, Valérie Trierweiler semble avoir fait fi du passé et de l'affaire Gayet. Elle affirme même vouloir 'être considérée, non pas comme un ex, mais comme la femme et journaliste qu'(elle est), sans être épiée ni pourchassée'.

Avec plus de 750 000 acheteurs de son livre 'Merci pour ce moment' et 100 000 exemplaires tirés en poche dés aujourd'hui, la journaliste n'a pas fini de faire parler d'elle.

 Célia de Veyle

À découvrir