France Dimanche > Actualités > Vanessa Paradis : Elle a perdu l’un des hommes de sa vie !

Actualités

Vanessa Paradis : Elle a perdu l’un des hommes de sa vie !

Publié le 4 septembre 2015

Le réalisateur de “L’arnacœur”, qui avait permis à l’actrice Vanessa Paradis, absente des écrans depuis trois ans, de relancer sa carrière, vient de succomber à un � cancer. Il avait 54 ans.

La rentrée de septembre est, pour nombre d’entre nous, un moment de renouvellement plein de promesses. Après un été réparateur, où le soleil a réchauffé nos corps, et parfois même nos cœurs, nous voici revigorés, prêts à reprendre le cours de nos vies et à aborder une nouvelle et fructueuse année.

Projets, envies, désirs, remise en route… Tout semble se présenter sous les meilleurs auspices pour entamer sereinement les longs mois d’hiver qui nous attendent ! Oui, pour beaucoup, c’est ainsi que se déroule ce premier mois d’automne.

Mais il est une femme qui ne va hélas pas aborder cette rentrée le cœur léger. C’est l’âme en peine que Vanessa Paradis effectue son retour, après un séjour en Grèce où elle était partie se reposer durant le mois d’août.

En effet, aussitôt était-elle revenue au bercail qu’elle apprenait une bien triste nouvelle : Pascal Chaumeil, l’un des hommes qui ont le plus compté dans son existence, s’est éteint le 27 août, à l’âge de 54 ans. Le réalisateur de L’arnacœur a rendu les armes face au cancer, la laissant seule avec son chagrin.

Car ce grand monsieur n’était pas seulement un cinéaste prometteur, qui venait tout juste de terminer le tournage de son troisième film, Un petit boulot, avec Romain Duris, son acteur fétiche, et Laetitia Casta, dont la sortie est prévue pour février.

Pascal Chaumeil avait surtout offert à Vanessa l’un de ses plus beaux rôles, celui de Juliette, une jeune femme richissime qui, à la veille de son mariage, tombe amoureuse d’un « briseur de ménages professionnel » incarné par Duris.

Cette comédie romantique, vous l’avez certainement vue. En salles en 2010, c’était le premier film de celui qui avait travaillé sur plusieurs séries françaises (Fais pas ci, fais pas ça, Engrenages), et il avait attiré, rien qu’en France, près de 3,8 millions de spectateurs ! Nommé cinq fois aux Césars en 2011, ce long-métrage avait surtout offert à la comédienne et chanteuse son grand retour sur les écrans, elle qui n’avait plus joué au cinéma depuis 2007 !

Lorsque Vanessa commence le tournage de L’arnacœur, elle traverse une période très douloureuse. Le couple qu’elle forme avec Johnny Depp (dont elle se séparera en juin 2012), le père de ses enfants, Lily-Rose et Jack (16 et 13 ans aujourd’hui), commence à battre de l’aile.

Perdue, abandonnée, ravagée par le doute, elle retrouve, grâce à Pascal, la douce sécurité d’un cocon, la chaleur d’une famille qui avance dans la même direction, ce même bonheur qu’elle voit s’étioler, impuissante, dans sa vie personnelle auprès de l’acteur américain…

Un lien fort se noue avec son metteur en scène, et durant les longs mois que dure le tournage, la jolie blonde reprend peu à peu confiance en elle. L’ambiance est bonne, et l’on rit beaucoup avec François Damiens et Julie Ferrier, ses deux autres partenaires…

Celui qui avait été l’assistant de Luc Besson parvient à si bien valoriser le travail de Vanessa qu’elle lui donne le meilleur d’elle-même…

Un résultat éclatant dans la remarquable scène où les deux protagonistes, Vanessa Paradis et Romain Duris, exécutent la fameuse danse de Dirty Dancing, un numéro pourtant extrêmement difficile à réaliser !

Malédiction

La jeune femme ne sera pas à l’affiche du second film de Pascal, Un plan parfait, avec Diane Kruger et Dany Boon, mais cela n’a aucune importance, car non seulement elle est ressortie du rôle de Juliette, heureuse, galvanisée, mais aussi parce qu’elle sait qu’un jour, elle retrouvera le réalisateur pour de nouvelles aventures…

Hélas, ce jour n’arrivera pas. L’année 2015 dont elle a vécu ces derniers mois dans la tristesse et la solitude, après sa séparation de Benjamin Biolay, ne semble pas vouloir la laisser sortir du tunnel dans lequel elle se débat.

Pascal Chaumeil et Vanessa Paradis lors d'un tournage
Pascal Chaumeil et Vanessa Paradis lors d'un tournage

Pascal Chaumeil est parti pour toujours, et sa mort résonne aujourd’hui, pour Vanessa Paradis, comme une malédiction. Il semble, pour son malheur, que tous les hommes qui ont tant fait pour elle, au fil du temps, soient voués à disparaître, les uns après les autres : Jacques Martin qui l’avait fait participer à L’école des fans quand elle n’avait que 8 ans, décédé en 2007 ; Étienne Roda-Gil, parti en 2004, et qui avait signé son tout premier succès, Joe le taxi, la propulsant, à tout juste 14 ans, au rang de star ; Serge Gainsbourg, mort en 1991, peu après avoir écrit et composé son album Variations sur le même t’aime ; Alain Bashung, qui nous a quittés il y a six ans, auteur d’un titre sur Bliss (L’eau et le vin)…

Et Pascal, qui laisse derrière lui une veuve éplorée, Camille, et deux enfants.

->Voir aussi - Vanessa Paradis : Trompée par Benjamin Biolay !

Clara Margaux

610x250

À découvrir