France Dimanche > Actualités > Véronique Bogdanov : Ses incroyables révélations sur ses frères jumeaux !

Actualités

Véronique Bogdanov : Ses incroyables révélations sur ses frères jumeaux !

Publié le 30 juillet 2018

La sœur cadette des jumeaux ose lever le voile sur leurs étranges transformations physiques…

A eux deux, ils ont 136 ans. 68 chacun.

Mais les deux faux jumeaux d’origine russe semblent avoir décidé que le temps ne compterait pas pour eux.

Comme s’ils avaient trouvé le moyen d’agir sur lui.

Il est vrai que ceux qui se sont fait connaître sous le nom générique de « frères Bogdanov » ne font pas leur âge.


Mais ils ne ressemblent pas non plus à tout un chacun…

Au fil du temps, auquel ils voudraient échapper, leur visage a considérablement changé, un peu comme si un sculpteur tentait d’expérimenter une nouvelle façon de travailler.

Bouche épaisse et incroyablement ourlée, menton prolongé et allongé, qui se tend jusqu’à confondre leur tête avec un quartier de lune, pommettes exagérément rebondies, un front qui n’a jamais cessé de croître…

Les métamorphoses successives du duo ont déjà fait couler beaucoup d’encre.

D’autant qu’ils cultivent à ce sujet un profond mystère, qu’ils se plaisent à entretenir.

On ne compte pas le nombre de suppositions et d’hypothèses qu’ils ont eux-mêmes laissé filtrer, prenant visiblement un malin plaisir à perdre tous ceux qui tentent de dévoiler leur secret.

S’ils nous confiaient, dans notre numéro daté du 29 juin, que « la vie est un théâtre et que, de temps en temps, on vous fait endosser des rôles qui ne sont pas les vôtres », ils ne peuvent nier que de temps en temps aussi, ils sont eux aussi metteurs en scène de leur existence.

Ainsi, il y a encore quelques mois, fin 2017, ils affirmaient « de manière solennelle » à notre confrère Télé Loisirs qu’ils n’avaient jamais, au grand jamais, eu recours à la chirurgie du visage !

Protocoles

Mais alors quoi ?

Que se passe-t-il donc chez Igor et Grichka qui les fait de plus en plus ressembler à des personnages de science-fiction, des mutants venus d’une autre planète ?

A notre confrère encore, Grichka confiait aussi : « Nous sommes, Igor et moi, des expérimentateurs. Dans l’expérimentation, il y a un certain nombre de petits protocoles qui sont divers, dont on ne peut pas parler comme ça ! »

Et quand on lui demande pourquoi il ne peut en dire plus, il justifie son silence par des techniques « du futur », beaucoup plus pointues que les injections de Botox.

« Pourquoi est-ce qu’on ne veut pas en parler ? Parce que ce sont des technologies avancées et qui vont beaucoup plus loin que celles qui ont toujours été utilisées. C’est pour ça que le mystère plane depuis si longtemps », tentait de justifier Grichka, laissant entendre que le binôme possède « d’une certaine façon », « un laboratoire secret ».

Des confidences qui n’éclairent en rien le mystère Bogdanov…

Il y a malgré tout certaines personnes qui semblent en savoir un peu plus sur leurs agissements.

Comme Véronique, leur sœur cadette, qui a accepté de se confier à notre confrère France Info, le 5 juillet dernier, lors d’un entretien qui les réunissait tous les trois.

Si Véronique trouve ses frères « lyriques, passionnés de poésie et drôles à mourir », elle reconnaît qu’il n’est pas toujours évident de les suivre : « Quand ils sont deux, ils vous embourbent complètement, en vous racontant des choses qui peuvent sembler sans queue ni tête. »

Peut-être faisait-elle allusion à leurs diverses théories sur la naissance de l’univers qui avaient été très critiquées lors de la parution de leur ouvrage Le visage de Dieu, publié chez Grasset en 2010.

Ce livre entendait démontrer que tout dans l’univers repose sur un code génétique précis, généré par une instance supérieure.

Si l’on en croit Véronique, ses frères avaient été blessés par les nombreuses réactions négatives de plusieurs scientifiques, allant jusqu’à penser qu’un complot anti-Bogdanov avait été mis en place pour les contrer.

Celle qui les connaît bien a tenu à prendre leur défense : « Quand ils me parlent de cabale contre eux, je ne peux pas vérifier, a-t-elle expliqué. La légitimité, je n’en sais rien. Mais ce qui est sûr, c’est qu’ils ont bossé comme des fous, et ce boulot, personne ne peut le leur enlever. »

Selon elle, ces attaques ont durement affecté le moral de ses aînés : « Cela a fait énormément souffrir Grichka. Je me souviens d’en avoir parlé avec lui, et il était profondément dévasté par ce qui lui arrivait, à titre individuel. Après, le binôme a fait face, dignement, comme il le fait toujours », a-t-elle ajouté.

120 ans

Bien que Véronique fasse partie du clan des Bogdanov, elle n’est pas au fait de tous leurs secrets…

Certes, elle s’est rendu compte que l’âge semble être un problème pour eux : « Les jumeaux ont bien évidemment un rapport très compliqué avec l’idée de vieillir, avec la mort. Ils prévoient de vivre jusqu’à 120 ans. »

Mais elle ignore ce qui les a rendus si étrangement spectaculaires…

« Même à la famille, ils ne disent pas ce qu’ils ont fait, a-t-elle affirmé. Une fois, lorsque nous étions chez nous, dans le Gers, j’ai dit à Igor : “Déconne pas. La bouche, ne fais pas plus.” Il est resté pétrifié quinze secondes, avant de me dire : “Eh, dis donc, toi ! Ça ne va pas de me dire ça ?” »

Et Igor d’ajouter, l’air énigmatique, à propos de son parcours pour le moins opaque : « Dis seulement que l’on vient d’ailleurs… »

La seule chose vraiment certaine, c’est que les frères Bogdanov ont refusé, depuis longtemps déjà, de subir leur destinée. Ils veulent en être les acteurs.

A ce titre, on peut les trouver plus ou moins bons.

Mais ils ont au moins raison sur une chose : pour exister médiatiquement, il faut créer du mystère.

Un art qu’ils maîtrisent à la perfection…

Laurence PARIS

À découvrir