France Dimanche > Actualités > Véronique Genest : Elle bouleverse sa vie !

Actualités

Véronique Genest : Elle bouleverse sa vie !

Publié le 27 août 2004

On la croyait heureuse, loin du stress parisien... En vacances en Corse, près de Calvi, Véronique Genest était censée couler des jours tranquilles, avec son mari, Meyer, et son fils, Sam, âgé de 8 ans.On la croyait heureuse, loin du stress parisien... En vacances en Corse, près de Calvi, Véronique Genest était censée couler des jours tranquilles, avec son mari, Meyer, et son fils, Sam, âgé de 8 ans.

Hélas, cet été de rêve sur l'île de Beauté, où repos et farniente devaient régner en maître, n'est en rien celui qu'elle s'était promis. Car la belle Véronique Genest n'avait, en fait, qu'une idée en tête. Une idée fixe qui la taraude : le retour vers la capitale, et la rentrée de septembre qui s'annonce comme celle de tous les dangers.

Raz-de-marée

Elle qui voulait profiter de ces quelques semaines de repos pour se détendre en jardinant ou en s'occupant de la décoration de sa maison, ne parviendrait pas à laisser de côté sa peur de l'avenir. Comment le pourrait-elle alors qu'elle s'apprête à bouleverser sa vie ? Car c'est bien d'un bouleversement qu'il s'agit, un véritable raz-de-marée qui va tout balayer sur son passage !

En effet, après toutes ces années où l'actrice avait vainement tenté de lui tourner le dos, de l'enfermer dans un petit coin de son cœur, voilà qu'il refait surface. Et cette fois, impossible pour la rousse piquante de lui résister plus longtemps. Son amour de jeunesse a été le plus fort, et elle est revenue vers lui !

->Voir aussi - Véronique Genest : Poignardée !

Pourtant, on connaît la forte personnalité de la séduisante comédienne. Elle aurait dû prendre le dessus sur cette passion, et la renvoyer tout droit d'où elle venait : le passé ! Alors, pourquoi prend-elle, maintenant, la décision de mettre en péril l'équilibre de son couple, et la vie rassurante qu'elle avait su construire pour son fils, Sam ?

Il faut croire que Véronique a mûrement réfléchi. Et elle a compris qu'elle devait se lancer à corps perdu dans cette formidable histoire d'amour qu'elle a connue bien avant de rencontrer Meyer. Une histoire qu'elle s'était jusqu'ici refusée à vivre pleinement.

Mais à présent, l'heure est venue pour elle de vivre cette extraordinaire passion, cette incroyable vocation qui n'est autre que... le théâtre ! Oui, après quinze années d'éclipse, due à son ascension télévisuelle sous les traits de Julie Lescaut, elle nous revient sur les planches.

Un retour aux sources pour cette ancienne élève du Conservatoire, dont le dernier partenaire sur scène se nommait Martin Lamotte, dans Le crépuscule des lâches, en 1991. Mais, cette fois, c'est contre les aléas d'un couple que «mademoiselle» Genest devra triompher, au côté de Jean Michel Dupuis, dans Quand l'amour s'emmêle, au théâtre du Palais-Royal, à partir du 17 septembre 2004.

Après avoir refusé de nombreuses pièces, c'est pour ce texte d'Anne-Marie Étienne que Véronique a finalement eu le coup de foudre : «Je l'ai lue d'une seule traite, a-t-elle confié au Parisien. J'ai dit : "oui", sans savoir comment je pouvais m'arranger avec Julie Lescaut. Le ton de la pièce était exactement ce que je voulais défendre. C'est une réflexion, un état d'esprit du mariage et de la passion.»

Une expérience riche et intense, donc, pour cette comédienne de 47 ans... mais qui pourrait peut-être remettre en question sa vie d'épouse et de mère ? Eh bien, sûrement pas !

Car l'ex-interprète talentueuse de La mégère apprivoisée ne se lance pas seule dans cette aventure. Meyer, son mari, s'est incliné devant sa décision de retrouver son public tous les soirs. Il fera tout pour lui faciliter la tâche, et redoublera d'attention envers leur petit Sam, afin que sa maman ne lui manque pas trop pour le câlin du soir...

Nul doute, en tout cas, que le 17 septembre 2004, lorsque retentiront les trois coups et que le rideau rouge s'ouvrira, Véronique Genest aura retrouvé son «grand amour»... et le trac qui va avec !

À découvrir