France Dimanche > Actualités > Véronique Genest : Face au blues de la cinquantaine

Actualités

Véronique Genest : Face au blues de la cinquantaine

Publié le 7 mars 2008

Ce « blues » de la cinquantaine, Véronique Genest en a souffert comme n'importe quelle autre femme. Peut-être même davantage, dans la mesure où elle est une star.Ce « blues » de la cinquantaine, Véronique Genest en a souffert comme n'importe quelle autre femme. Peut-être même davantage, dans la mesure où elle est une star.Ce « blues » de la cinquantaine, Véronique Genest en a souffert comme n'importe quelle autre femme. Peut-être même davantage, dans la mesure où elle est une star.

Ce cap, toutes les femmes jeunes le redoutent, appréhendent son approche. Quant à celles qui l'ont passé, toutes s'en souviennent encore ! De quoi s'agit-il ? D'un moment particulièrement délicat, d'un tournant parfois périlleux à négocier dans une vie de femme ( les hommes, allez savoir pourquoi, sont plus ou moins épargnés dans cette affaire ...) : le passage du demi-siècle !

La comédienne Véronique Genest a eu 50 ans le 26 juin 2006, et, comme beaucoup de celles qui franchissent cette étape, elle a pris de bonnes résolutions, parmi lesquelles l'arrêt du tabac.

Oui mais voilà : ce sevrage lui a fait prendre... 18 kilos ! Ce qu'elle a pris comme une véritable catastrophe... Il a fallu la préparation d'une nouvelle saison de Julie Lescaut , un « relooking » de la série qui s'appelle maintenant Julie à Paris, pour voir Véronique Genest redevenir celle qui avait fait craquer Maurice Cazeneuve, le réalisateur de Nana, le feuilleton adapté du roman d'Émile Zola pour la télévision.

->Voir aussi - Véronique Genest : Elle bouleverse sa vie !

Le premier épisode de la série nouvelle l'a attesté, le 28 février dernier : Julie Lescaut est en beauté. Elle a tout changé : fini la banlieue, elle a été mutée à Paris ; elle a aussi quitté son mari, l'acteur François Marthouret ayant émis le souhait de quitter Julie, à laquelle il prêtait son talent depuis dix-sept ans. Elle a également changé de « mulets ». Mais, surtout, elle a retrouvé la ligne !

Forte

Et c'est en regardant l'un des épisodes de son feuilleton à la télévision que Véronique Genest a décidé de réagir violemment. Sans vraiment s'en rendre bien compte, elle avait glissé d'une taille 40 à un 46 : bref, elle était passée de l'état de femme pulpeuse à celui de femme forte.

Cela s'est fait en l'espace de seulement quelques mois, ainsi qu'elle l'a raconté dans Gala : « Je me suis beaucoup oubliée pendant dix ans. J'ai été un bon petit soldat, mais je ne savais plus comment me positionner, j'étais juste Julie Lescaut de TF1. Alors, oui, à l'approche de la cinquantaine, j'ai eu un gros coup de blues. Pendant l'écriture des nouveaux épisodes, je suis descendue bien bas... pour pouvoir remonter de plus belle !»

Véronique Genest a choisi de prendre dix mois de vacances, les premières de sa vie d'artiste très occupée. Elle a décidé de réagir, après avoir fait le constat que, décidément, cela ne pouvait plus durer. « J'étais vraiment mal dans mon corps, je n'avais plus envie de sortir, plus envie de rien. Et un jour, j'ai eu le déclic. Quand je me suis vue à la télé avec tous mes kilos, j'ai eu l'impression de voir ma grand-mère ; ça "mémérise" terriblement, le poids !»

Vacances

Véronique a perdu 10 de ses 18 kilos de trop en prenant donc des vacances, en compagnie de Meyer, son mari depuis dix-sept ans, et de leur fils, Sam, dit « le terrible », 12 ans. Elle a enchaîné avec un séjour à Brides-les-Bains, en Savoie, pour apprendre à se nourrir correctement.

« J'étais devenue une grosse dondon, je ne me supportais plus ! déclarait-elle à Nous Deux, en décembre dernier. Je me suis prise en main, il le fallait : j'ai réappris à manger et, pour la première fois de ma vie, je maigris sans être au régime. J'ai également repris le sport... À part ça, je ne me maquille jamais et je ne passe pas non plus mon temps devant le miroir. L'âge, on l'a dans la tête ! Ma mère a plus de 70 ans, mais elle est toujours dynamique, élégante, toute menue, elle conduit sa petite voiture. Elle est belle, maman ...»

Guerre au poids

Et puis, Julie Lescaut n'est pas tout ! En effet, Véronique Genest a pris le temps d'écrire un livre, intitulé Guerre et poids, du 46 au 38... qui sortira à la fin du mois de mars, chez Michel Lafon. Elle a également en préparation une pièce avec Jean-Michel Ribes et peaufine un one-woman show qu'elle jouera en janvier 2009.

La nouvelle Véronique Genest correspond à une nouvelle... Julie Lescaut. Désormais, elle arrive sur le tournage en Vélib' ! De plus, elle pratique une heure de marche quotidienne au minimum. La comédienne continue avec plaisir cette cure de jouvence artistique et personnelle : et le résultat a pu se voir le 28 février dernier, lors de la diffusion du premier épisode !

Les kilos superflus s'envolent, le blues de la cinquantaine s'enfuit, et nous retrouvons une Véronique Genest plus belle et rebelle que jamais. Un bel exemple de courage, de volonté et de ténacité !

Dominique Dupré

À découvrir