France Dimanche > Actualités > Véronique Genest : “J’ai pris vingt kilos ! ”

Actualités

Véronique Genest : “J’ai pris vingt kilos ! ”

Publié le 11 avril 2014

Alors qu’elle vient d’arrêter “Julie Lescaut” et fourmille de projets, la comédienne est rattrapée par son ancien démon. Ce “petit diablotin” qui l’a déjà menée au bord du � gouffre!

Le 23 janvier dernier, sur TF1, elle menait sa dernière enquête… Après vingt-deux ans de bons et loyaux services, Julie Lescaut a tiré sa révérence, l’occasion pour sa flamboyante interprète de se consacrer à de nouvelles aventures ! Elle vient d’écrire un ouvrage sur les coulisses de la série, 22 v’la Julie, qui sortira en juin, rêve de revenir au théâtre, et a déjà eu plusieurs propositions pour le cinéma et la télévision.

France 3, pour laquelle elle a tourné La disparue du Pyla, téléfilm que vous pourrez voir le 12 avril prochain, l’a sollicitée pour un gros projet… top secret pour l’instant ! Oui, si Madame la Commissaire a pris sa retraite, il n’en est pas de même pour Véronique Genest. À 57 ans, libérée de ce rôle pour lequel elle a tout donné pendant si longtemps, elle entend bien donner un nouvel essor à sa carrière…

Cover 3528Addiction

Pourtant, ces derniers temps, la pétulante rousse ne s’est guère montrée. Il y a même plusieurs mois qu’elle n’a pas tourné ! Est-elle en train de travailler, dans l’ombre, un prochain rôle ? Savoure-t-elle une pause amplement méritée ? La réalité, hélas ! est ailleurs. Ce ne sont en effet ni des raisons professionnelles, ni un choix personnel qui tiennent l’actrice éloignée des plateaux. En effet, Véronique a de nouveau succombé aux tentations de celui qu’elle appelle « son petit diablotin ».

Ce démon qui la pousse à avaler n’importe quoi, n’importe quand, avec une frénésie destructrice dont elle paye, une fois de plus, les excès : « J’ai pris 20 kg, je suis un éléphant ! J’ai mangé comme une ogresse… Je n’ai surtout pas envie qu’on me photographie, qu’on me regarde, qu’on me voie… », vient-elle ainsi de confier à Gala.

Cette addiction à la nourriture peut sembler inoffensive, comparée aux ravages de l’alcool ou de la drogue, pourtant, et l’actrice est bien placée pour le savoir, elle est tout aussi mortifère ! En 2008, déjà, elle évoquait cette obsession dans 46/38, Guerre et poids, paru chez Michel Lafon, écrit au terme d’une longue bataille contre les 18 kg qu’elle avait pris après avoir arrêté de fumer : « Je suis passée par des périodes de diète totale, puis de boulimie incroyable, genre suicide alimentaire ! »

Certes, à l’époque, la comédienne avait commencé à mettre des mots sur cet insatiable besoin de se remplir qui, à ce stade, n’a plus rien à voir avec la faim. « C’est mental », expliquait-elle alors, ne manquant pas de faire le lien avec la disparition de son père adoré, alors qu’elle n’avait que 9 ans. Un choc, dont elle ne s’est d’ailleurs jamais vraiment remise.

Cherchait-elle à compenser par la nourriture l’absence de cet être cher et trop tôt disparu ? C’est en tout cas pour éviter cette infinie douleur à son propre fils Sam, alors âgé de 12 ans, qu’elle avait dit stop au tabac, entrepris une cure d’amincissement à Brides-les-Bains, et changé ses habitudes alimentaires.

Résolution

Véronique se sera tenue durant près de six ans à ses bonnes résolutions. Au prix de quels efforts? Elle seule pourrait le dire… Difficile en effet de maintenir la tentation à distance quand, comme elle le confiait en 2008 : « Je suis triste, je mange ; je suis gaie, je mange ; je stresse, je mange ; je décompresse, je mange ! » D’autant que ces derniers temps, son existence a été quelque peu chamboulée !

L’arrêt de Julie Lescaut, bien sûr, qui, même si son interprète n’en conçoit aucun regret, est un sacré changement de vie et de rythme. Mais également l’expérience cuisante qu’a été l’incursion de Véronique dans l’univers de la politique, lorsqu’elle s’est présentée comme suppléante de Jonathan-Simon Sellem, candidat à la députation dans la VIIIe circonscription des Français de l’étranger.

L’actrice garde un terrible souvenir de sa participation à l’émission On n’est pas couché où, invitée à défendre ses positions, elle a eu le sentiment d’être victime d’un véritable lynchage ! Éprouvée et terriblement déçue, elle avait d’ailleurs très vite retiré sa candidature… On sait que le tempérament affirmé et volontaire de celle qui fut la commissaire la plus populaire de France, n’est heureusement pas que de la fiction !

La preuve, Véronique n’a pas repris la cigarette… Gageons donc qu’elle trouvera le courage et l’énergie nécessaire pour prendre le taureau par les cornes – ou l’éléphant par les défenses ! – et mener à bien sa bataille. Pas tant contre la balance que pour regagner l’estime d’elle-même ! Car, si elle n’a pas envie qu’on la voie ainsi, ses fans, eux, ont hâte de la revoir.

Oui, chère Véronique, votre absence pèse bien plus que vos kilos en trop…

Lili Chablis

À découvrir