France Dimanche > Actualités > Véronique Jannot : Victime d'un terrible accident de voiture !

Actualités

Véronique Jannot : Victime d'un terrible accident de voiture !

Publié le 28 mars 2020

.photos:bestimage

Il y a quelques années, son grand amour, Didier Pironi, avait trouvé la mort sur la route. A en croire que la comédienne est sous l'emprise d'une sombre malédiction...

À l'orée des années 80, Véronique est une jeune comédienne au regard pétillant et au sourire lumineux, qui a déjà quelques années de tournage derrière elle. Un mélange détonnant de sensualité et d'innocence qui, à cet âge, va mettre tous les hommes à ses pieds, à commencer par Alain Delon qu'elle rencontre sur le film Le Toubib en 1979. Leur idylle est intense mais ne durera pas. Deux ans plus tard, c'est la consécration avec le feuilleton Pause Café… Et c'est l'année suivante, en plein mois de juillet, que la douce Véronique va faire une rencontre qui va bouleverser sa vie et la conduire jusqu'aux confins de la mort…


Ce jour-là, L'Automobile magazine a organisé une séance photo à l'occasion du Grand Prix de Formule 1 qui va se disputer sur le circuit du Castellet. Parce qu'elle est désormais une vedette, mais aussi parce qu'on la sait passionnée de course automobile, on lui demande de venir poser avec le plus doué des pilotes français, celui qui, d'après tous les spécialistes de ce sport, devrait devenir rapidement notre premier champion du monde de Formule 1.

Il a 30 ans, une gueule d'ange et s'appelle Didier Pironi. Entre eux, c'est le coup de foudre. Seule ombre au tableau, le beau pilote est marié. Mais leur passion a raison de tout. Les amoureux n'ont pas l'intention de se cacher et décident de vivre leur histoire à 200 à l'heure. Le 6 août, ils débarquent main dans la main sur le circuit d'Hockenheim, où Didier veut absolument gagner le Grand Prix d'Allemagne au volant de sa Ferrari. Le premier jour, Pironi exécute, sous un soleil radieux, son tour de circuit en un temps record. Mais le lendemain, il pleut des cordes et tout le monde lui conseille de lever le pied. Véronique est postée au bord de la piste, sa parka ruisselante de pluie, lorsqu'on lui annonce que Didier a perdu le contrôle de son bolide… « J'ai couru, couru sur le circuit et je l'ai vu…, se remémore-t-elle. Je ne sais pas ce que j'ai crié, je ne sais pas ce que j'ai fait… ». À l'hôpital où Pironi est amené en urgence, elle est totalement tétanisée, sous le choc. Car les médecins lui ont annoncé que le pilote de son cœur allait très probablement devoir être amputé de sa jambe gauche. Mais comme par miracle, les chirurgiens parviennent à sauver le membre accidenté.

Véronique n'a que 25 ans et va mettre sa carrière entre parenthèses pour devenir la plus attentionnée des infirmières. Une fois sur pied, le miraculé, dingue de Mercedes, continue à se faire des frayeurs pour son propre plaisir. « Il avait tendance à rouler très vite… Même après son accident de F1, raconte-elle dans Paris Match. Elle s'en souvient comme si c'était hier : « Sur sa jambe blessée, il portait un énorme bandage. Personne ne comprenait comment il arrivait à conduire avec ça. »

Ce premier avertissement aurait pu refroidir la jeune femme qui rêve, elle aussi, de se lancer dans la course automobile. Eh bien pas du tout ! Au contraire même ! Didier Pironi, qui va finir par revenir vivre auprès de sa femme, va la laisser très vite seule au bord de la route. Et comme pour lui prouver qu'il perd gros, elle va décider de le défier, lui, le pilote vedette. Un pari risqué, bien sûr, mais en pleine détresse, que lui importe de risquer sa vie ? L'actrice kamikaze se lance et pour sa première expérience sur circuit, elle veut frapper fort. Ce sera l'anneau de Linas-Montlhéry aux côtés de JeanPierre Beltoise. Carrément ! « J'adorais cet homme », confie-t-elle toujours à Paris Match. Elle se révèle très douée, si douée qu'elle décide ensuite de participer aux compétitions du Star Racing Team, courues sur Seat. « Quel souvenir ! », avoue-telle. Dans sa combi, son ravissant minois protégé par un casque intégral, elle se sent invincible jusqu'à ce que tout bascule… Le drame se produira sur le circuit de La Châtre. Un moment d'inattention, et c'est la sortie de route. Après plusieurs tonneaux, sa Seat finit sa course dans le fossé, toute cabossée. Par chance, la jolie casse-cou s'en sortira intacte…

Pas question d'abandonner pour autant ! Persuadée au fond d'elle-même que, Didier serait fier d'elle, elle remet ça à fond la caisse. Cette fois-ci, c'est au grand JeanClaude Bouttier qu'elle va donner des sueurs froides, en le collant dangereusement. Excédée, elle le double, il fait de même sans mesurer les risques et finit sa course « dans un champ de maïs », comme elle le raconte aujourd'hui, pas peu fière d'avoir défié ce grand champion…

Mais le 23 août 1987, l'actrice va apprendre stupéfaite que Didier Pironi, vient de trouver la mort dans un nouvel accident. Car s'il a fait son deuil de la course automobile, le pilote est resté un passionné de vitesse et a découvert, l'année précédente, les compétitions de bateaux de course ultrarapides que l'on appelle des offshores. Lancé à pleine vitesse, son bateau a heurté ce jour-là de plein fouet la vague de sillage d'un pétrolier. Véronique est anéantie. Pour elle, Didier était immortel. « Je ne me suis toujours pas remise du choc, n'aura-t-elle de cesse de dire. À la mort de Didier, j'ai perdu un morceau de moi que je ne récupérerai jamais… »

C'est ainsi que la jeune femme, qui avait déjà dû surmonter un cancer de l'utérus à l'âge de 22 ans, s'est réfugiée dans la spiritualité, pratiquant avec assiduité la méditation et le bouddhisme. Et aujourd'hui, lorsqu'elle défie l'asphalte, c'est au volant d'une modeste Smart, en ayant à cœur de respecter les limitations de vitesse… Il était temps !

Valérie EDMOND

À découvrir