France Dimanche > Actualités > Véronique Sanson : Elle joue avec sa vie !

Actualités

Véronique Sanson : Elle joue avec sa vie !

Publié le 14 mai 2019

Quelques heures après son grand retour sur scène, Véronique Sanson a laissé filtrer une information angoissante…

Elle est revenue, et de loin. En affrontant la salle du palais des congrès de Tours, le 3 avril, pour son grand retour sur scène, Véronique Sanson n’a pas seulement terrassé les regards interrogateurs qui la scrutaient. Elle affrontait une terreur viscérale, celle de ne pas être à la hauteur de son désir de tenir, vingt-deux chansons durant, sa place, face à son public.

« J’avais peur de ne plus savoir comment faire de la scène, et d’avoir, comme le dit si bien William Sheller, “les doigts comme des chipolatas” », a-t-elle expliqué à Libération, il y a quelques jours.

Et pourtant, dominant son piano comme si elle dressait un pur-sang, en vraie star, elle a brillé de mille feux pendant ce concert mémorable, comme s’il ne s’était rien passé.

Comme si elle n’avait pas été forcée de s’arrêter, durant des mois, pour lutter contre le cancer qui s’attaquait à sa gorge. Comme si le rude traitement qu’elle a dû suivre n’avait pas abîmé pour un temps son corps, autant qu’il l’a sauvée.

Mais voilà, Sanson a triomphé, elle est là, plus forte que tout, plus que la pire des maladies. Et pour y parvenir, elle a dû mettre de côté son instinct, qui la pousse le plus souvent à défier les consignes : « J’ai dû faire tout ce que l’on m’a dit de faire pour guérir. Pour une fois, je ne me suis pas rebellée », a-t-elle ainsi confié.

Sa sœur, Violaine, de deux ans plus âgée, qui s’est toujours sentie très proche d’elle, a d’ailleurs confié ne pas reconnaître le caractère si libre et entêté de sa cadette, dans la façon qu’elle a eue d’observer les ordres des médecins : « Pour la première fois de sa vie, elle a accepté toutes les contraintes liées à son traitement », a-t-elle ainsi révélé au Journal du dimanche.


Mais si on ne peut que se réjouir de la belle forme qu’elle est en train de retrouver, une autre information que Véronique a laissé filtrer, bien différente celle-ci, a provoqué une nouvelle et terrible inquiétude.

En effet, on découvre – avec une stupeur mêlée d’appréhension – que la chanteuse refume ! « Plus que cinq cigarettes par jour, et je les écrase vite ! Mais je n’ai jamais réussi à m’arrêter », a-t-elle avoué au Parisien.

Comment la créatrice d’Amoureuse peut-elle encore succomber à cette manie néfaste qui peut, avec tout ce qu’elle a traversé, l’empêcher de chanter ? D’autant que, elle l’a expliqué, elle ne sait pas si sa tumeur est guérie, et avoue être encore « extrêmement suivie ». Et la cigarette pourrait bien aggraver son état de santé !

Espérons que ses proches et ses fans sauront lui faire entendre raison. Et que Véronique parviendra à se libérer de cette accoutumance.

Car, à 70 ans depuis quelques jours, il est certain qu’elle a encore beaucoup de choses à nous raconter, à nous chanter, et pour longtemps.

Laurence PARIS

À découvrir