France Dimanche > Actualités > Véronique Sanson : Frappée par le choléra !

Actualités

Véronique Sanson : Frappée par le choléra !

Publié le 15 avril 2016

Au cours d’un voyage qui a tourné au cauchemar�, le fils Christopher de Véronique Sanson a bien failli être emporté par la maladie…

Le 30 novembre 2015, Véronique Sanson recevait des mains de son ami et ex-mari Pierre Palmade, le prix spécial de la Sacem. Une récompense prestigieuse couronnant un parcours exceptionnel : après cinq décennies de carrière, le public la considère toujours comme son Amoureuse, le titre qui la lança en 1972.

Titre prémonitoire, pourrait-on dire, tant sa vie n’a été guidée que par ce sentiment, doux et violent tour à tour, qu’est l’amour ! C’est en effet l’amour qui, à la fin des années 60, la pousse dans les bras de Michel Berger, alors directeur artistique chez Warner. Elle a 18 ans, il en a 20, et ils s’entendent à merveille, vivant par et pour la musique.

->Voir aussi - Véronique Sanson : On a tenté de lui tirer dessus !

Mais, cette relation a beau être harmonieuse, il manque à Véronique, ce grain de folie qu’elle trouve chez la rock star américaine Stephen Stills, rencontré début 1972. Un soir de mars, en pleine séance d’enregistrement avec Michel, la jeune femme s’éclipse en prétextant « aller acheter des cigarettes ».

Durant trois jours, son compagnon, fou d’inquiétude la cherche partout, avant d’apprendre qu’elle est partie rejoindre Stephen, de l’autre côté de l’Atlantique ! Pendant quelque temps, auprès de ce guitariste de génie, Véronique connaît le grand frisson, la bohème au rythme du rock’n’roll.

->Voir aussi - Véronique Sanson : Elle a failli faire assassiner son mari !

Hospitalisée

Et, grâce à lui, découvre cette autre passion, immense et indicible qu’est l’amour maternel. Le 19 avril 1974, en effet, elle donne naissance à leur fils, Christopher. À la clinique, émerveillée, la jeune mère de 26 ans contemple ce chef-d’œuvre, loin d’imaginer que, six jours plus tard, elle se retrouverait, elle qui n’avait jamais prié de sa vie, à supplier le bon Dieu d’épargner son fils… (...)

Vous voulez en savoir plus ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99€ seulement

Lili Chablis

À découvrir