France Dimanche > Actualités > Véronique Sanson : Une fan qui la harcelait depuis 20 ans face à la justice !

Actualités

Véronique Sanson : Une fan qui la harcelait depuis 20 ans face à la justice !

Publié le 9 novembre 2021

.photos:coadic-guirec-/-bestimage
© COADIC GUIREC / BESTIMAGE Véronique Sanson lors de la 32ème cérémonie des "Victoires de la Musique" au Zénith de Paris, le 10 février 2017

Véronique Sanson chantait « Tu m’as dit que j’étais faite pour une drôle de vie » et il semblerait que l’une de ses fans ait voulu lui en faire vivre une ! Une Brestoise comparaissait devant le tribunal judiciaire de Versailles vendredi car soupçonnée d’avoir harcelé pendant 20 ans la chanteuse…

Dans Chanson sur ma drôle de vie, on peut entendre « J'ai des idées dans la tête. Et je fais ce que j'ai envie » et il semblerait qu’une Brestoise a pris au pied de la lettre ces paroles de Véronique Sanson… La cinquantenaire comparaissait vendredi devant le tribunal judiciaire de Versailles car soupçonnée d’avoir harcelé pendant 20 ans la chanteuse ! Selon le site Actu, l’originaire du Finistère a vécu pendant un mois dans sa voiture garée près du domicile de Véronique Sanson. Les faits remontent au premier confinement et l’accusée est même allée jusqu’à s’exhiber pour attirer l’attention de l'artiste. Mais ce n’est pas malheureusement pas tout…


La Brestoise lui écrivait également des lettres enflammées et criait régulièrement son nom devant son domicile situé en région parisienne. Le harcèlement a commencé il y a 20 ans lors d’un concert de Véronique Sanson donné à Brest. En effet, une source proche du dossier expliquait « Elle a croisé son idole. Et c’est à cet instant, selon ses propos, qu’elle a eu le coup de foudre pour elle. Et qu’elle s’est mis en tête que cela avait été réciproque. Même si toutes les deux n’ont pas échangé un mot ».

Cette même source ajoutait « Il s’agit d’un processus qui fait qu’elle s’imagine être aimée par une autre personne, inaccessible. Certains pensent ainsi que le présentateur du journal télévisé ne parle que pour eux. Elle voyait dans la star et dans les paroles de ses chansons des invitations à l’aimer. L’érotomanie passe par trois phases : l’espoir, le dépit et la rancune. Il semble que cette femme était arrivée à cette dernière étape ». D’ailleurs, Julie Lehut, l’avocate de la prévenue, qui a demandé le renvoi de l’affaire à une date ultérieure, a déclaré « Il me paraît impératif de demander une expertise psychiatrique beaucoup plus poussée de ma cliente. Elle n’est pas dangereuse. Pour une bonne administration de la justice, et la sérénité de Madame Sanson, cette question mérite une réponse : cette femme a-t-elle vraiment toute sa tête ? Ses déclarations montrent sérieusement une altération de son état. Et je crains que cela ne soit pas compatible avec sa présentation devant un tribunal ».

Les juges ont ordonné que l’expertise leur soit rendue avant le 1er juin 2022 et c’est en fonction de cela que le procès prévu le 9 septembre 2022 sera maintenu ou non. L’accusée est retournée à Brest et doit pointer régulièrement au commissariat de Brest. Elle a également interdiction de fréquenter les Yvelines ainsi qu’une obligation de soins. Elle avait raconter aux policiers avoir « vu dans les yeux de la star qu’elle ne voulait pas que je parte. Elle me fait comprendre dans ses chansons qu’elle veut que je vienne la voir »… Elle ajoutait « Je vais rester vivre en Bretagne. Et la première chose que je vais faire, c’est la tromper ». Véronique Sanson n’a pas souhaité se porter partie civile et a exprimé son envie d’être tranquille.

Kahina Boudjidj

À découvrir