France Dimanche > Actualités > [VIDÉO] Maïtena Biraben : Grosse bourde sur la mère décédée d'Elie Semoun

Actualités

[VIDÉO] Maïtena Biraben : Grosse bourde sur la mère décédée d'Elie Semoun

Publié le 13 novembre 2015

Elie Semoun était l'invité de Maïtena Biraben pour parler de son nouveau spectacle, À partager, sur le plateau du Grand Journal. Un grand moment de rire ponctué d'un terrible moment de gêne : la présentatrice a gaffé sur la mère de l'humoriste !

"Peut-être qu'avec l'âge, confiait mardi Elie Semoun à Elise Lucet dans les Cinq dernières minutes du Journal télévisé de France 2, on se dit que de temps en temps il faut un peu enlever les masques et arrêter avec les personnages. Je fais des personnages, mais quand même je parle un peu de moi. Je parle de mon fils, je parle de mon père... je me livre un peu plus. [...] J'avais envie de tomber un peu les masques : je continue à faire le guignol et je le revendique parce que faire rire les gens c'est un don extraordinaire". 

--> Lire aussi : François Hollande dîne secrètement avec Maïtena Biraben !

Jeudi soir, sur le plateau du Grand Journal, Maïtena Biraben, en journaliste consciencieuse, a donc tenté d'en savoir plus sur cet Elie qui tombe les masques. Dans À Partager, son dernier spectacle, l'humoriste évoque son père et son fils, mais étrangement, ne dit pas grand-chose sur sa mère... Pourquoi donc ? Par un drôle de rapprochement, la journaliste lui a demandé si cette "vieille cougar" qu'il incarne dans son show existait dans la vraie vie. Comme Elie Semoun lui a répondu d'un franc "bien sûr qu'elle existe !" Maïtena n'a pu s'empêcher, avec sa spontanéité légendaire, d'affirmer :"C'est sa mère !"

--> Lire aussi : "Les hommes, je les aime jeunes..." 

La vanne avait tout pour faire rire, mais la journaliste ne s'était, semble-t-il, pas très bien renseignée... "Non, c'est pas ma mère ! Non, là, tu viens de commettre une boulette parce qu'elle est morte quand j'avais 11 ans. Ah, c'est moins drôle, là, hein !" De l'humour noir à la gêne, il n'y a souvent qu'un pas...

Stéphane Joly

À découvrir