France Dimanche > Actualités > Vincent Lagaf' : Victime d'un effroyable accident !

Actualités

Vincent Lagaf' : Victime d'un effroyable accident !

Publié le 7 septembre 2007

Soudain, le jet-ski de Vincent Lagaf' a été projeté en l'air par une vague...

La fête devait être totale, les 22 et 23 septembre prochains, à Cavalaire, station balnéaire située non loin de Saint Tropez. Comme chaque année, la ville organise, ce weekend là, un grand événement autour du jet-ski. Passionné de ce sport, c'est Vincent Lagaf' qui a mis en place cette manifestation il y a dix ans.

Au fil du temps, ce rendez-vous est devenu un grand rassemblement que ne manquent jamais les meilleurs pilotes de la discipline. À tel point que la finale du championnat de France y avait trouvé sa place. Cette année sera un peu différente. Baptisé «Fête du jet», le rendez-vous doit laisser une large place à l'aspect ludique.

Grand amateur de jeux, l'ancien animateur de Crésus et du Bigdil a en effet décidé d'apporter une touche originale à l'organisation en concevant les «Jet Games». Challenges sportifs, compétitions et gros lot à gagner à la clef, on retrouve là tous les éléments chers au comique.

->Voir aussi - Vincent Lagaf' : Cruellement poignardé !

Et, pour couronner le tout, Lagaf' devait monter sur scène le samedi soir, pour donner un grand concert en plein air avec son groupe, le Peter Alexander Band.

Malchance

Hélas, il y a peu de chance pour que les Cavalerois puissent applaudir le comique ce soir-là. Dimanche dernier, en effet, Vincent Lagaf', 47 ans, a été victime d'un effroyable accident !

La mer était belle, la météo, radieuse. Comme souvent, Vincent a enfourché son jet pour s'offrir une petite virée en mer. À ses côtés, sur un autre bolide, un ami l'accompagnait. Les deux hommes sont partis de Cavalaire vers 10 heures.

«Ils ont longé la côte pour filer vers le Lavandou. Une promenade classique », note un pilote du club varois, cité par Le Parisien. Quand soudain, à environ 5 kilomètres des côtes, près de l'îlot de Fourmigues, le drame survient.

Toujours au Parisien, le patron du club de jet cavalerois précise les circonstances de l'accident : «Ils suivaient un bateau. Vincent a chuté, puis il a été percuté par l'autre jet.» Comment ce pilote hors pair a-t-il été éjecté de son engin ? L'enquête, confiée à la brigade nautique d'Hyères, le précisera.

De même qu'elle fera la lumière sur le comportement de l'autre pilote, peut-être imprudent de suivre ainsi son ami à la trace. Les premiers éléments dont disposent les gendarmes leur laissent toutefois penser qu'aucune irrégularité n'a été commise.

Le choc serait donc dû uniquement à la malchance, version confortée par le président du club de jet, qui estime que ce type d'accident est rare.

L'horreur de la scène est aisément concevable. Imaginez-vous à la place de l'infortuné Vincent. Aux vitesses où vont ces bolides, le choc de la chute a dû être très violent. Et là, comble de l'épouvante, le second jet vous fonce dessus, alors que seule votre tête casquée émerge de l'eau... Près de 500 kg sont lancés sur vous à toute vitesse !

Souhaitons que l'animateur n'ait pas eu le temps de réaliser ce qui allait lui arriver. En l'occurrence, un deuxième choc, terrible, dont il est aisé de comprendre la force, tant les séquelles qu'il a laissées font froid dans le dos : côtes cassées, bras fracturé, coude déplacé, contusions multiples...

Lagaf' a été transpor té aux urgences de l'hôpital d'Hyères dans un piteux état. «Il a été rudement secoué», précisait le président du Jet Club, dans Le Parisien.

Heureusement, les craintes suscitées par l'accident ont pu être rapidement dissipées, après que Vincent eut passé un scanner ne révélant aucune lésion grave... Le comique a néanmoins dû être opéré au bras, afin de réduire sa fracture.

Et son hospitalisation devrait durer plusieurs jours...

Même s'il y a peu de chances que le blessé soit remis pour la grande fête du jet, c'est donc, une fois encore, un grand «ouf!» de soulagement qu'ont poussé tous ceux qui apprécient le personnage.

Encore, car ce n'est pas la première fois que Vincent leur fait des frayeurs. Ce casse-cou avait déjà été victime d'un traumatisme crânien, à l'automne 2003. Une autre fois, sa passion l'avait plongé une heure dans le coma. Déjà, il avait connu la douleur due à des membres fracturés...

Ce dernier épisode laissera sans doute de nouvelles traces sur le corps meurtri de l'animateur. Espérons pour Vincent Lagaf' que cela l'incitera à faire preuve d'un peu plus de prudence...

Christian Moralès

À découvrir