France Dimanche > Actualités > Vincent Niclo : “La séparation de mes parents ? Un cataclysme dans ma vie !”

Actualités

Vincent Niclo : “La séparation de mes parents ? Un cataclysme dans ma vie !”

Publié le 1 juillet 2016

Vincent Niclo, le beau ténor de 41 ans, évoque ses grands bonheurs mais aussi les drames qui ont terni son� enfance. Heureusement, il y avait la musique…

Alors qu’il sera dans quelques jours à Juan-les-Pins pour participer à la 6e édition d’Enfant Star & Match, concert en faveur des enfants malades, et sort Je ne sais pas, premier single extrait de son nouvel album 5.O (dans les bacs le 23 septembre), le chanteur à la voix d’or Vincent Niclo nous a fait quelques touchantes confidences…

->Voir aussi - Vincent Niclo : En larmes devant Sophie Davant !

France Dimanche (F.D.) : Je crois qu’il était important pour vous d’être de ce concert…

Vincent Niclo (V.N.) : Oui, très. J’essaie au maximum de participer à ces événements caritatifs, et plus encore quand ça touche les enfants. En plus, j’avais tendance à penser que mon public était plutôt adulte, mais depuis ma participation à Danse avec les stars l’an dernier, il rassemble beaucoup de jeunes, ce qui me ravit. Certainement parce que j’ai montré un autre visage de moi, moins distant, moins rigide. Chanter de l’opéra ne vous permet pas toujours d’être fantaisiste. Jusqu’ici, les gens m’imaginaient donc très sérieux, alors qu’en fait, je suis un vrai pitre, un boute-en-train qui adore rire et amuser la galerie. Tout petit déjà, j’étais plein de vie et faisais beaucoup de bêtises !

F.D. : Avez-vous la vie dont vous rêviez ?

V.N. : Oh que oui ! Je suis plus que comblé ! Cela dépasse de très loin mes objectifs. Je m’étais fixé quelque chose de raisonnable, mais ça a dépassé la raison ! J’ai explosé tous les compteurs ! Je vois l’existence comme une quête d’expériences nouvelles avec, au cœur, le désir de réaliser des choses qu’on pensait inaccessibles, que l’on croyait réservées aux autres ou que l’on ne voit que dans les romans et les films… Depuis quatre ans, je vis un conte de fées. J’ai toujours aimé me mettre dans la peau des autres, me déguiser… Aujourd’hui, j’ai plusieurs existences et j’adore ça !

F.D. : Tout petit déjà vous aviez la vocation ?

V.N. : Oui ! À l’école, en vacances, partout j’avais ce besoin de... (...)

Vous voulez en savoir plus ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99€ seulement

Caroline Berger

À découvrir

Sur le même thème