France Dimanche > Actualités > Will Smith : Il a voulu tuer son père !

Actualités

Will Smith : Il a voulu tuer son père !

Publié le 23 novembre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Will Smith et sa mère

L'acteur américain révèle dans ses mémoires un épisode terrible de son enfance…

Au cinéma, la superstar de Men in Black a toujours brillé dans des rôles positifs. Dans son autobiographie intitulée Will, l'ancien rappeur jure même qu'il ne s'est jamais drogué. C'est à peine s'il s'autorise quelques daïquiris de temps en temps ! À Philadelphie où il a grandi, son père, militaire de formation, surveillait de très près ses manières et son vocabulaire. « Si j'avais touché à la drogue, mon père m'aurait tué, ça n'a rien d'une image », affi rme-t-il. De cette enfance à la dure, l'acteur américain de 53 ans n'élude aucun détail, osant même dévoiler un secret de famille douloureux qui lui a forgé un caractère en titane.

Au début du livre, Will évoque d'emblée la relation complexe qu'il entretenait avec William Carroll Smith Sr., son géniteur alcoolique, disparu le 7 novembre 2016. « Mon père était violent, mais il était également présent à chaque match, pièce de théâtre et récital ». Petit, Will assistait à des scènes de ménage phénoménales au cours desquelles le militaire éméché battait sa femme.

Mais un jour, ces coups ont bien failli coûter la vie à Caroline, sa pauvre maman. « Quand j'avais 9 ans, j'ai vu mon père frapper ma mère à la tête, si fort qu'elle s'est effondrée. Je l'ai vue cracher du sang. » Se sentant coupable de ne pas l'avoir défendue, il s'est toujours promis de lui rendre justice. Cette colère enfouie a ressurgi des années plus tard, lorsqu'il s'occupait de son père, atteint d'un cancer et cloué dans un fauteuil roulant. « Une nuit, alors que je le conduisais délicatement de sa chambre à la salle de bains, une ombre s'est glissée en moi. Le chemin entre les deux pièces passe par le haut des escaliers.

Enfant, je m'étais toujours dit que je vengerai un jour ma mère. Que quand je serai plus grand, quand je serai plus fort, quand je ne serai plus un lâche, je le tuerai », révèle-t-il. Une idée folle lui traverse alors l'esprit : et s'il passait à l'acte maintenant ? « Je me suis arrêté en haut des escaliers. Je pouvais le pousser vers le bas et m'en tirer facilement », écrit-il au risque de choquer. Will Smith n'a évidemment pas commis l'irréparable comme il le raconte : « Alors que des décennies de douleur, de colère et de ressentiment venaient puis s'éloignaient, j'ai secoué la tête et j'ai emmené papa dans la salle de bains. » On comprend mieux ce choix de l'humour comme thérapie fait par l'ex-prince de Bel-Air… 

À découvrir

Sur le même thème