France Dimanche > Actualités > William : Drame la veille de son anniversaire !

Actualités

William : Drame la veille de son anniversaire !

Publié le 8 juillet 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Après une année compliquée, William, le duc de Cambridge, se réjouissait tellement de souffler ses 38 bougies en famille quand soudain, le pire s’est produit…

«Je m’inquiète du tour de taille de la nation avec tous ces gâteaux et ces chocolats. J’ai fait énormément de pâtisseries à la maison. Le chocolat, ça se mange très bien ! » confiait, malicieux, le prince William, le 16 juin dernier, lors d’une visite à l’hôpital de King’s Lynn. Venu saluer le travail et l’engagement du personnel soignant durant la pandémie du Covid-19, le petit-fils d’Elizabeth II, dont c’était la première sortie officielle depuis le confinement, semblait détendu, heureux de renouer avec son peuple.


En effet, si ces trois mois passés dans sa résidence d’Anmer Hall lui ont permis de savourer les joies de la vie de famille aux côtés de sa chère Kate et de leurs trois enfants, George, Charlotte et Louis, le successeur de Charles au trône d’Angleterre n’en a pour autant pas délaissé ses fonctions. Durant la crise sanitaire, il a été très présent, enchaînant discours et apparitions télévisées en visioconférences pour soutenir le moral des Britanniques.

Ce samedi 20 juin, c’est sans doute Kate qui s’est mise aux fourneaux pour préparer à son homme qui célébrait le lendemain ses 38 ans et la fête des Pères une de ces pâtisseries dont il raffole. Hélas, si succulent soit-il, ce gâteau d’anniversaire a dû avoir un goût bien amer pour le futur roi… En effet, à quelques heures de souffler ses bougies, William apprenait que son pays, déjà durement éprouvé par l’épidémie de coronavirus qui a fait plus de 42 600 victimes, était frappé par un nouveau drame. Cette belle soirée de veille d’été, que des milliers de Britanniques, heureux de pouvoir sortir après près de trois mois de confinement, ont passée dehors, s’est en effet achevée dans les larmes et le sang. Il est aux alentours de 19 heures, dans le parc de Forbury Gardens à Reading, ville située à 60 kilomètres à l’ouest de Londres. Sur les pelouses, ils sont des centaines à profiter, en famille ou entre amis, de la douceur de l’air, quand soudain, un homme hurlant des mots inintelligibles s’est rué vers l’un des groupes. La stupeur a alors fait place à l’horreur. Armé d’un couteau, l’individu a agressé plusieurs personnes, les poignardant sauvagement avant de prendre la fuite. Une attaque ignoble qui, à l’heure où nous écrivons ces lignes, a causé la mort de trois malheureux et fait trois blessés graves. Depuis, l’homme suspecté d’être l’auteur de ce carnage a été interpellé par la police britannique qui a déclaré qu’il s’agissait d’un attentat terroriste.

Sous le choc, comme tous ses compa-triotes, comment le duc de Cambridge aurait-il pu avoir le cœur à célébrer son anniversaire ? Bouleversé par cette tragédie, il aurait sans doute aimé avoir à ses côtés deux personnes chères à son cœur, à commencer par l’auteur de ses jours dont il est, au fil des ans, devenu très proche. En témoigne le tendre cliché que William a publié sur son compte Instagram pour la fête des Pères. Une photo prise par Kate en décembre 2019 où il entoure d’un bras protecteur un Charles visiblement ému.

Hélas, ce dernier, toujours confiné avec Camilla au château de Balmoral en Écosse, n’a pu faire le voyage jusqu’à Anmer Hall. Une absence qui, en cette sombre journée d’anniversaire, a dû peser à William. En effet, comme le confiait tout récemment l’experte de la famille royale, Katie Nicholl, à OK ! Magazine, le prince éprouve une grande « tristesse à ne pas voir son père »…

« Je pense que lorsque vous avez vécu quelque chose de traumatisant dans la vie – comme ma mère qui est morte alors que j’étais adolescent –, les émotions reviennent à pas de géant dans les moments difficiles », confiait-il aussi au footballeur Marvin Sordell. Jusqu’alors ces moments difficiles, William les avait toujours partagés avec son cadet Harry. Même si leurs relations se sont quelque peu distendues ces derniers temps, il savait pouvoir compter sur ce petit frère dont il a été des années durant le guide et le soutien. En mars dernier, Harry, renonçant à ses fonctions officielles de prince, démarrait une nouvelle vie avec son épouse Meghan Markle et leur petit Archie, au Canada d’abord, puis à Los Angeles. Ce 21 juin, il n’a évidemment pas pu être là pour honorer les 38 ans de son aîné. Quand les deux frères pourront-ils se revoir ? Pour l’heure, la pandémie sévissant toujours aux États-Unis, ces retrouvailles ne sont pas d’actualité…

Cerise empoisonnée sur le pudding d’anniversaire du futur souverain, le livre choc de Omid Scobie et Carolyn Durand à paraître le 11 août prochain. Intitulé Finding Freedom (« Cheminer vers la liberté », ndlr), l’ouvrage, dont Harry et Meghan sont les héros, prend ouvertement parti contre le duc de Cambridge qui y est décrit comme un être « insensible » qui n’aurait rien fait pour soutenir son frère et sa belle-sœur, quand ces derniers étaient sur le point de quitter la famille royale…

Un drame national, un portrait au vitriol, et deux chaises vides, nul doute que William se souviendra longtemps de ce qui a été non pas un happy mais le pire birthday de sa vie…

Lili CHABLIS

À découvrir