France Dimanche > Actualités > William et Kate : Cette fois, c’est 
la rupture !

Actualités

William et Kate : Cette fois, c’est 
la rupture !

Publié le 23 juin 2017

Nous vous avions déjà annoncé que le mariage de William et Kate était en  danger. Et le pire s’est produit.

Il est des moments où l’on aimerait vraiment avoir tort, où l’on souhaiterait que nos sombres prophéties ne se réalisent pas. Mais dans le cas de William et Kate, qui forment le couple le plus populaire outre-Manche, les tristes prédictions que nous avions évoquées dans notre dernier numéro se sont hélas révélées exactes.

Car pas plus tard que la semaine dernière, France Dimanche vous annonçait que la belle histoire d’amour entre le duc et la duchesse de Cambridge était finie, le prince s’étant intéressé d’un peu trop près à la plastique irréprochable de Sophie Taylor, un mannequin australien de 24 ans, lors d’un week-end entre garçons à Verbier, en Suisse.

->Voir aussi - William et Kate : Ils vont affronter une terrible épreuve

En apprenant la nouvelle, le sang bleu de sa chère et tendre n’avait fait qu’un tour ! À ses yeux, ce n’était pas un coup de canif mais bien de sabre que William venait de porter dans le contrat qui les unissait pour le meilleur et pour le pire depuis avril 2011 et leurs noces célébrées en grande pompe en l’abbaye de Westminster.

Un coup fatal ? Sans doute, à en juger par les regards assassins que la belle brune a lancés à son homme lors du mariage de sa sœur Pippa avec James Matthews, il y a deux semaines. Si ses yeux avaient été des lasers, l’héritier du trône d’Angleterre n’aurait sans doute pas survécu à la cérémonie !

Officielle

Mais il demeurait un mince espoir de réconciliation tant qu’aucune annonce officielle n’était encore venue confirmer les sombres prémonitions dont nous nous faisions l’écho. Après tout, Kate allait peut-être se souvenir de cette citation d’un anonyme : « Faire erreur, c’est humain. Pardonner, c’est divin. »

->Voir aussi - William et Kate : Le triomphe de l'amour !

Malheureusement, la jeune femme ne semble pas goûter au plaisir de la mansuétude, car quelques jours après avoir ostensiblement boudé son époux devant les caméras de télévision et les appareils des photographes venus du monde entier, il y avait toujours de l’eau dans le gaz du côté du palais de Kensington. Et cette fois, le point de non-retour a bel et bien été atteint : Kate et William ont décidé de rompre !

Une rupture forcément douloureuse, mais ils n’avaient guère le choix. Ce n’est en effet pas le couple qui a voulu se séparer, mais un être très proche qui, la mort dans l’âme, a souhaité les quitter pour toujours !

Un choix qui a été très délicat pour celle qui, depuis deux ans, régnait en maîtresse sur leur maisonnée, celle sans laquelle leur vie de famille aurait été un cauchemar à organiser. Sadie Rice était effectivement la perle qu’ils avaient découverte au terme d’un casting très sélect, pour lui confier la lourde responsabilité de veiller sur les êtres qui comptent le plus dans leur existence : leurs enfants, George, 3 ans et demi, et la petite Charlotte, 2 ans.

Cette gouvernante avait de sérieux atouts à faire valoir, à commencer par un CV impressionnant : âgée de 35 ans, elle s’était déjà occupée d’une marmaille royale, prenant sous son aile les trois descendants du roi Haakon de Norvège.

Épuisée

Une référence qui avait peut-être décidé Kate et William à l’embaucher. Une décision, quoi qu’il en soit, qu’ils n’avaient jamais eu à regretter jusqu’à présent. D’abord engagée pour s’occuper de leur résidence secondaire d’Anmer Hall, cette jeune femme à la main de fer dans un gant de velours avait su d’emblée dompter ses petits protégés, même le redoutable George, gamin hyperactif que sa mère a toutes les peines du monde à maîtriser.

Seulement voilà, malgré le prestige du poste et les revenus confortables qui vont avec, elle a préféré claquer la porte avant de craquer, épuisée par les exigences de plus en plus contraignantes de ses célèbres patrons. « Sadie ne compte pas ses heures et ne ménage pas ses efforts, a précisé l’un de ses proches dans la presse britannique, mais le nouveau travail qu’on lui demande, c’est beaucoup trop, même pour elle […]. Ils veulent qu’elle passe encore plus de temps à Kensington, et son emploi lui prend tout son temps […].

Elle n’avait déjà pas de vie normale en dehors de son travail. Elle a pris sa décision et ne va pas changer d’avis […]. Ils vont la regretter, parce que la bonne personne n’est pas si facile à trouver. » Par conséquent, ce couple en crise va bien être forcé de se rapprocher, ne serait-ce que pour recruter la Wonder Woman qui sera capable de succéder à Sadie. Une mission presque impossible, surtout si William et Kate se montrent toujours plus exigeants envers les candidates.

Car s’ils demandent que l’heureuse (?) élue renonce à exister en dehors de son boulot, cela risque de doucher l’enthousiasme des postulantes. Et l’on ne peut s’empêcher de penser au chagrin que doivent éprouver George et Charlotte, qui ont perdu une amie et une confidente. Car à un âge aussi tendre, perdre sa nounou est toujours un traumatisme.

Claude Leblanc

À découvrir

Sur le même thème