France Dimanche > Actualités > Yannick Alléno : Il veut venger son fils !

Actualités

Yannick Alléno : Il veut venger son fils !

Publié le 19 mai 2022

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

C’est un terrible drame qui a frappé Yannick Alléno le 8 mai dernier. Son fils, Antoine, a été mortellement percuté par un homme alcoolisé circulant en voiture dans Paris. Totalement dévasté par le chagrin, le chef cuisinier a promis de faire payer le meurtrier de son fils dans les colonnes de Paris Match.

Le destin a tristement frappé la famille Alléno en ce début du mois de mai 2022. Son fils, Antoine, tout juste âgé de 24 ans venait de fermer son restaurant lorsqu’il s’est saisi de son scooter pour raccompagner sa meilleure amie.


À un feu rouge, les deux jeunes ont été violemment percutés par un homme ivre, circulant en voiture. La passagère du deux-roues a été grièvement blessée, quant à Antoine, il est malheureusement mort sur le coup.

L’auteur de ce terrible accident venait, quelques minutes plus tôt, de voler le véhicule impliqué dans le drame. Il était fortement alcoolisé et multirécidiviste. Âgé lui aussi de 24 ans, il a été mis en examen et risque dix ans de prison.

Une peine trop faible pour Yannick Alléno, effondré de chagrin face à ce tragique événement. "Inconsolable et enragé", comme il l'a confié à quelques proches, juste avant l’enterrement d’Antoine, Yannick est déterminé à faire payer celui qui a tuer son fils.

Pour ce faire, le chef cuisinier veut se battre pour changer la loi qu’il juge trop laxiste. "Espérons que cela ne soit pas arrivé pour rien, qu'Antoine sera à l'origine de changements, encourageant à plus de sévérité envers ces délinquants qui pourrissent la vie, qui ont détruit ma vie et celle de notre famille", a-t-il déclaré fébrilement après les obsèques.

Soutenu par sa famille, il a ensuite expliqué : “L’horreur est arrivée. Si un jour, j'avais pensé au pire des cauchemars, ça n'aurait même pas été celui-là". Rachida Dati, une amie très proche du chef, a quant à elle laissé éclater sa colère : "Antoine Alléno n'aurait jamais dû mourir. Ce chauffard aurait dû être en prison. Encore un drame de l'impunité. C'est un manquement de l'état."

Le chauffard de 24 ans, issu de la communauté du voyage, a été placé en détention provisoire à Fleury Mérogis dans l’attente de son procès. Un temps pour Yannick Alléno et sa famille, de débuter un long et douloureux deuil. 

Andréa Meyer

À découvrir