France Dimanche > Actualités > Yoann Riou : "J'essaie de ne jamais me prendre au sérieux !"

Actualités

Yoann Riou : "J'essaie de ne jamais me prendre au sérieux !"

Publié le 6 juillet 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Il est présent sur la chaîne l'Equipe, mais aussi sur France 3 à “Samedi d'en rire”. Voilà Yoann Riou, également sociétaire des “Grosses Têtes” sur RTL, est demandé sur TF1. Jusqu'où ira-t-il ?

France Dimanche : Tout le monde vous demande… Comment l'expliquez-vous ?

Yoann Riou : Je n'en sais trop rien, je ne réalise vraiment pas ce qui m'arrive. Une chose est sûre : je savoure pleinement tout ce qui me tombe dessus, même si je n'ai désormais plus une seconde à moi. Durant l'Euro de foot, j'ai une chronique tous les matins sur L'Équipe TV. Ça n'a l'air de rien comme ça, mais je le fais très sérieusement. Sans parler des dix-huit matchs que je vais commenter en direct. Je poursuis également les enregistrements des Grosses Têtes. On vient aussi de terminer les tournages des derniers numéros de la saison de Samedi d'en rire sur France 3, et j'attends avec impatience la diffusion de Marble Mania. Je dois avouer que mon quotidien est haletant !


FD : Quel sera votre fonction dans cette émission aux côtés de Camille Combal ?

YR : Après avoir déjà été candidat à Danse avec les stars, me voici dans le rôle de coanimateur. J'avais une pression dingue sur les épaules ! J'avais vraiment peur de mal faire. Moi, présenter une émission sur TF1 ? C'est surréaliste ! Mais Camille a été adorable. C'est quelqu'un de très généreux, il n'est pas du genre à vouloir garder la vedette pour lui tout seul. C'est le camarade de jeu idéal. Bref, on m'a juste demandé de rester moi-même. Donc j'ai tout fait pour me lâcher, comme à mon habitude. L'ambiance générale était géniale. J'avais l'impression d'être en colonie de vacances. Le tournage des deux premières émissions a eu lieu il y a quelques semaines à Amsterdam, dans les studios d'Endemol, là où a été créé ce jeu. Car des versions néerlandaises et allemandes existent déjà.

FD : En quoi consiste-t-il ?

YR : Six célébrités [Iris Mittenaere, Ahmed Sylla, Florent Peyre, Denitsa Ikonomova, Chris Marques, et Christophe Licata, ndlr] vont s'affronter en trois temps au profit d'associations. Il y aura des épreuves d'adresse (minigolf, tirs de penalties…), mais aussi de chance, et surtout une grande finale avec 6 000 billes ! J'aurai notamment pour mission de commenter la dernière course de billes tel un dératé, comme je le ferais pour les Bleus en finale de la Coupe du monde ! Je vous garantis que ça promet de bonnes rigolades devant vos écrans ! Car selon moi, tout est prétexte à l'amusement, j'essaie de ne jamais me prendre au sérieux. Après les mois compliqués que l'on vient de traverser, on en a bien besoin…

FD : Avez-vous un plan de carrière ?

YR : Pas du tout, je ne calcule rien. Je choisis juste de faire que ce qui m'amuse. Une grande chaîne m'a déjà demandé de devenir animateur de ma propre émission, mais j'ai refusé. On m'a aussi proposé des pubs, de jouer dans une pièce de théâtre… Je fais attention de ne pas trop m'éparpiller quand même, je ne dis pas oui à tout…

Philippe CALLEWAERT

À découvrir

Sur le même thème