France Dimanche > Actualités > Yves Duteil : "Je suis en état de faiblesse !"

Actualités

Yves Duteil : "Je suis en état de faiblesse !"

Publié le 26 octobre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Le chanteur s'est livré sans fard sur le mal qui le ronge…

Qu'il est difficile pour un homme de laisser transparaître sa fragilité ! Ne pas pleurer, se bagarrer, parler fort et montrer les dents restent, encore aujourd'hui, les attitudes que l'on demande aux petits garçons d'adopter. Pour se défendre, tout simplement, ou pour s'imposer… Un comportement qu'Yves Duteil, artiste au cœur tendre, d'une douceur proverbiale, n'a jamais voulu faire sien. Ce dont il a, pour son grand malheur, souffert intensément. Et pour cause !


L'auteur de Chemins de liberté, son autobiographie publiée aux éditions de l'Archipel, vient de confi er avec une immense sincérité à Thomas Sotto et Julia Vignali sur le plateau de Télématin, combien le fait de ne pas pouvoir cacher ses émotions lui a parfois porté préjudice : « Quand on est ultrasensible, on est trop sensible, a expliqué l'artiste de 72 ans sur France 2. C'est comme si on imaginait qu'il y avait un bouton de réglage, mais non… On aimerait bien pouvoir être moins sensible et pouvoir ne pas être dépendant de ses émotions qui, finalement, sont encombrantes par moments. »

Ce trait de caractère est pourtant le fait de nombreux artistes qui puisent justement l'inspiration dans cette empathie parfois excessive. Hélas, si la capacité à ressentir dans sa chair toute la misère du monde n'est rien moins qu'une qualité humaine incomparable, il n'empêche en aucun cas celui qui l'éprouve d'en souffrir, bien au contraire. L'émotion, visible comme le nez au milieu de la fi gure, vous jette en pâture aux méchants de tous poils : « Quand vous êtes ému par quelque chose au point d'être bouleversé, ça se voit, tout simplement, a aussi confi é l'auteur de Virages. Donc, vous êtes en état de faiblesse, de vulnérabilité. »

Malgré tout, l'ex-maire de Précy-sur-Marne, en Seine-et-Marne, a depuis longtemps décidé de ne plus dissimuler sa vraie nature : « Je suis simplement comme je suis, c'est-à-dire que je ne peux pas cacher. » Et c'est peut-être bien ce qui a séduit sa femme depuis quarante-six ans, Noëlle Léonore Mallard ! 

CM

À découvrir

Sur le même thème