France Dimanche > Actualités > Yves Montand : Son inavouable secret !

Actualités

Yves Montand : Son inavouable secret !

Publié le 29 novembre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Dans son dernier livre intitulé “Le véritable Yves Montand”, Emmanuel Bonini révèle une face cachée de cette personnalité qui, toute sa vie, tentera de la dissimuler : sa liaison avec Reda Caire, le grand rival de Tino Rossi…

En 1941, Yves Montand, Ivo Livi de son vrai nom, n'est encore qu'un modeste débutant, qui enchaîne durant les week-ends les galas dans le sud de la France. La semaine, il cumule les petits boulots tels qu'ouvrier, livreur ou encore apprenti coiffeur. À l'Alcazar de Marseille, il tape dans l'œil du producteur Émile Audiffred qui le prend sous son aile.


Devenu son imprésario, il est bien décidé à faire décoller la carrière de cet artiste si prometteur capable de reprendre Maurice Chevalier et Charles Trenet, puis d'entonner, déguisé en cow-boy, Dans les plaines du Far West – une chanson qu'un auteur-compositeur marseillais lui a écrite sur mesure après que Montand lui a raconté sa fascination pour le cinéma américain –, tout en ponctuant son tour de chant de grimaces empruntées à Popeye et à Fernandel !

Même s'il ne s'en vante guère, la période n'étant guère propice à ce genre de confidences, Émile est clairement bisexuel, et lorsque son poulain se produit à Istres, c'est tout naturellement qu'il lui présente un de ses amis, qui lui aussi cultive un penchant certain pour les garçons : le chanteur Reda Caire. Dans ces années-là, ce dernier jouit d'une immense popularité. Considéré comme le rival de Tino Rossi, il n'a pas choisi son nom de scène par hasard. Il vient d'Égypte, du Caire donc, où son père était fonctionnaire et travaillait pour le roi Farouk. Face à Montand, ce grand gaillard de 20 ans qui sur scène hypnotise la foule d'un très sensuel chaloupé acquis lors de cours de danse, celui que le public prend pour un prince charmant échappé des contes des Mille et une nuits exulte. Le beau visage de Reda, qui retient particulièrement bien la lumière dans Si tu reviens, un film de Jacques Daniel-Norman sorti en 1937 où il s'est essayé à la comédie, s'illumine.

Ce chanteur de charme, né en 1905, portrait craché de Rudolph Valentino, n'y serait pas allé ensuite par quatre chemins pour attirer le séduisant Ivo dans sa couche. L'embarquant dans sa voiture avec chauffeur sous prétexte de le raccompagner, cette grande figure du music-hall français âgé alors de 36 ans, aurait profité du trajet pour lui dire tout le bien qu'il pensait de lui, joignant volontiers le geste à la parole. Comme l'avait raconté lui-même Montand dans ses mémoires, Le temps n'efface rien, il aurait dû repousser à plusieurs reprises la main du très entreprenant Reda Caire qui s'attardait sur la braguette de son pantalon ! Selon le journaliste américain Doug Ireland, qui s'est penché sur la vie de l'amant de Marilyn Monroe, Montand, pas effarouché pour autant, lui aurait par la suite servi de « secrétaire particulier ». Une couverture car en réalité, les deux hommes formaient dans l'intimité un couple.

Dans les années 1930, Reda Caire est le chanteur de charme le plus populaire de l'Hexagone.

Personne n'aurait été dupe, mais à l'époque, afficher son homosexualité était trop risqué. Frayer avec une personne du même sexe était un délit et, en termes d'image, révéler au grand jour leur liaison aurait été pour les deux artistes suicidaire. C'est donc dans le secret le plus absolu que Montand emménage chez Reda Caire. En 1943, devenus amants, la vedette confirmée et le débutant auraient ainsi passé ensemble trois mois idylliques à la Faroukette, sa villa située à Saint-Zacharie, dans le Var.

Montand était-il réellement fasciné par cet homme extrêmement raffiné à la discussion toujours brillante ou bien avait-il dans l'idée de se servir de sa notoriété pour se faire un nom ? À son contact, en tout cas, celui qui épousera Simone Signoret en 1951 aurait beaucoup appris.

Comme le dévoile Emmanuel Bonini qui consacre dans son ouvrage Le Véritable Yves Montand (éd. Pygmalion), un chapitre entier à cette amitié particulière, le natif de Monsummano Terme en Italie, élevé dans une famille ouvrière exilée à Marseille, doit beaucoup à son mentor. « Montand ne savait rien quand il s'est installé chez Reda », affirme la chanteuse marseillaise Josy Andrieu, qui fut très proche du crooner oriental. « Auprès de lui, Montand a tout appris. Reda lui enseigna l'art de la table, la disposition des couverts, comment soutenir une conversation. Il a essayé de lui insuffler un peu de culture, le goût du beau, la subtilité des choses, la manière de se tenir en société. Il ne faut pas oublier qu'à cette époque Montand était un peu loubard, un garçon des rues. Leur aventure a duré un bon bout de temps durant lequel Reda présenta Montand à beaucoup de gens influents… »

Selon Marius Coppola, longtemps régisseur général de l'Alcazar de Marseille, Reda, qui était amoureux fou de Montand, l'aurait mis en relation avec un officier allemand de la Kommandantur afin de lui éviter le Service du travail obligatoire (STO). Le couple n'aurait pas hésité à participer avec ce haut gradé nazi à des parties fines dans une villa de Beausoleil où étaient organisées des orgies entre messieurs du même bord…

Mais en 1944, Montand décide de quitter son mentor pour voler de ses propres ailes. Monté à Paris, il se produit au Moulin Rouge en première partie d'Édith Piaf. Le coup de foudre est réciproque. Succédant à Reda Caire dans le rôle du pygmalion, la Môme fera répéter son amant sans relâche et lui écrira même des chansons…

Jusqu'à sa mort en 1991, le tombeur de ces dames n'aura de cesse de vouloir effacer son idylle avec le Rudolph Valentino venu du Caire.

Retrouvez toutes les facettes méconnues de cet immense artiste disparu il y a trente ans, le 9 novembre 1991 plus exactement, date où l'acteur et chanteur légendaire nous quittait à 70 ans. Illustré de 200 photographies rares, ce magazine explore tous les pans intimes de la star : ses plus beaux tournages, ses plus grands shows sur les scènes du monde entier, mais aussi ses amours cachées et bien sûr le couple mythique qu'il formait avec Simone Signoret.

Sans oublier les combats d'un homme de convictions qui fut toute va vie viscéralement engagé contre l'injustice et les régimes totalitaires…

Valérie EDMOND

À découvrir