France Dimanche > Actualités > Zahia : Avec Ribéry et Benzema, ça s’est passé comme ça !

Actualités

Zahia : Avec Ribéry et Benzema, ça s’est passé comme ça !

Publié le 14 juin 2013

Le 18 juin s’ouvre le procès des deux footballeurs de l’équipe de France et de leurs relations tarifées avec Zahia, qui n’en garde pas un bon souvenir…

En avril 2010, cinq petites lettres créent un séisme dans le monde du football. Cinq lettres qui forment un prénom : Zahia. Depuis, dès qu’on l’entend, on sait immédiatement qui il désigne et les faits qui y sont rattachés. On sait, ou plutôt on croit savoir. Car les relations entre Zahia Dehar et les stars du football, Franck Ribéry et Karim Benzema, méritent d’être regardées de plus près.

C’est ce que nous avons fait, à la veille du procès qui se tiendra du 18 au 26 juin prochains au tribunal correctionnel de Paris, mettant en cause, entre autres, les deux sportifs, pour « sollicitation de prostituée mineure ». Nous avons en effet consulté l’ordonnance de renvoi de l’affaire, datée d’août 2012. Et ce que nous y avons découvert montre les dessous d’une histoire qui n’a rien à voir avec ce que l’on avait pu imaginer. Zahia y explique que Ribéry, attaquant du Bayern de Munich, l’a fait venir dans la ville allemande en avion, le 7 avril 2009, pour fêter son 26e anniversaire. Elle est accompagnée d’une autre jeune femme, surnommée Sashia, et d’un certain Kamel, agent de joueurs, qui sera, plus tard, accusé de proxénétisme.

Le procès-verbal indique que Zahia et Sashia sont accueillies par le joueur et le frère de son épouse Wahiba, qui les conduisent au luxueux hôtel Kempinski, où le footballeur a réservé une suite. C’est là, après avoir été au restaurant, que va avoir lieu une première orgie. « On a alors tous fait l’amour […], ça se mélangeait, on allait tous avec un autre », a-t-elle expliqué aux enquêteurs.

Déçue

Ribéry l’aurait remerciée en lui laissant 700 euros en espèces dans le couloir de la suite. Zahia avouera avoir été déçue par cette somme, précisant que Sashia, elle, avait eu seulement 200 euros. Le lendemain, après s’être promenée dans Munich avec Sashia, une deuxième séance aurait eu lieu : « Nous avons fait l’amour à cinq […]. En gros, on s’est tous mélangés », a raconté Zahia. Pour cette nouvelle prestation sexuelle, le joueur n’aurait rien donné à sa partenaire. De son côté, Zahia dit n’avoir rien demandé. Le lendemain, les deux jeunes femmes ont regagné Paris.

Ribéry n’est pas d’accord avec cette version des faits. Comme l’avait relaté à l’époque Le Parisien, il reconnaît avoir eu des relations avec Zahia le premier soir, mais pas le deuxième, qu’il affirme avoir passé avec Sashia. Et s’il a laissé de l’argent aux jeunes femmes, c’était seulement 200 euros, pour qu’elles puissent « manger et sortir le lendemain ». Quand les enquêteurs l’interrogent sur le pourquoi de ces si petites sommes (Zahia avait déclaré aux policiers demander généralement autour de 1 000 euros par passe), il répond : « Elles viennent pour coucher avec moi, pour mon nom », prétendant ignorer avoir affaire à des prostituées. Il ajoute : « Ça me coûtait déjà assez cher », ayant financé l’avion, l’hôtel, le restaurant pour environ 2 000 euros.

Quant à l’âge de Zahia, l’international soutient que la jeune femme lui avait dit avoir 20 ans, alors qu’elle n’en avait que 17 lors de sa venue comme cadeau d’anniversaire. Il est vrai que Zahia a toujours affirmé avoir menti sur son âge, disant être majeure. Mais les nombreux témoignages recueillis par la police montrent que la rumeur disait qu’elle était mineure. Un des témoins de l’affaire a même déclaré, en 2009, en avoir eu confirmation en regardant sa page Facebook, où elle avait mentionné sa date de naissance…

Un point sur lequel le footballeur et ­l’escort-girl sont d’accord, c’est qu’ils se sont revus quelques mois plus tard, fin 2009, dans un club parisien. Mais, selon Zahia, après avoir bu un verre, ils se seraient retrouvés dans la maison de Kamel, en banlieue parisienne, avec d’autres personnes, et auraient eu des relations sexuelles, à l’issue desquelles la jeune femme aurait demandé de l’argent au joueur. « Il m’a dit qu’il n’en avait pas », a-t-elle déclaré, ajoutant qu’elle avait « insisté pour être payée ».

Or Ribéry nie avoir couché avec elle. Pourtant, dans le procès-verbal, deux témoins, des prostituées présentes, confirment que Zahia et le sportif ont eu un rapport sexuel ce jour-là. En mai 2010, juste avant la Coupe du monde de football, le footballeur, interrogé sur cette affaire, répondait seulement : « Ça a blessé ma famille, surtout mes proches. Je n’ai que ça à dire. »

Pour Karim Benzema, la rencontre avec Zahia aurait eu lieu en mai 2008, lors de la remise des Oscars du football, dans un hôtel proche des Champs-Élysées. Si l’on en croit Zahia, le jeune homme de 21 ans l’aurait invitée à sa table, puis lui aurait proposé d’aller l’attendre dans une chambre de l’hôtel Méridien. Elle avait alors 16 ans et 3 mois. À l’arrivée de Benzema, tous deux se seraient entendus sur une rémunération de 1 000 euros. Finalement, le sportif ne lui en aurait donné que 500, disant n’avoir que cette somme sur lui.

« Je n’ai pas insisté, cela ne servait à rien. […] Et puis, les footballeurs ne sont pas plus généreux, moins bien élevés, ce n’est pas agréable d’être avec eux, ils ne sont pas gentlemen. […] Je n’aime pas les footballeurs, parce qu’en plus de leur mauvais comportement, ils ne paient pas très bien », a confié Zahia aux enquêteurs.

Interrogée

Cette version des faits est rejetée par le joueur du Real Madrid, qui affirme avoir croisé Zahia mais n’avoir jamais eu affaire à elle et que, le soir en question, il n’y avait dans sa chambre que lui et ses deux amis. Mais dans le procès-verbal des auditions, trois personnes confirment la présence de Zahia dans la suite de Benzema… Un témoin de dernière minute viendra ensuite déclarer avoir passé la nuit, en tout bien tout honneur, avec le footballeur, affirmation mise en doute pendant l’enquête.

Voilà où en est l’affaire aujourd’hui. Les deux joueurs risquent trois ans de prison et 45 000 euros d’amende. Mais il faut garder en tête que ce n’est pas Zahia qui a voulu livrer les noms de ceux qui la rémunéraient. Elle a été interrogée dans le cadre d’une enquête pour proxénétisme et a répondu aux questions qu’on lui posait. Elle a toujours reconnu avoir menti sur son âge, n’a porté plainte contre personne et ne demande aucuns dommages-intérêts.

Beaucoup ont parlé de rédemption, comme si elle avait des fautes à laver. Peut-être faut-il juste se dire que la roue tourne, comme le ballon. L’ex-prostituée du foot est en train devenir une jeune femme, Zahia Dehar. Entourée d’artistes, comme Karl Lagerfeld, et non plus de clients peu ragoûtants, elle présente des collections de lingerie haute couture sur son site internet.

Après avoir été, sans le vouloir, créatrice de scandale, Zahia est devenue créatrice de mode, un univers qui la faisait rêver depuis l’enfance. Si les choses continuent de bien se passer pour elle, peut-être pourrons-nous parler, dans quelques années, de conte de fées moderne.

Par Laurence PARIS

À découvrir