France Dimanche > Actualités > Danièle Evenou : Dévastée par un deuil cruel

Actualités

Danièle Evenou : Dévastée par un deuil cruel

Publié le 26 mars 2020

.photos:bestimage

Présenté aux obsèques d'Hervé Bourges, la comédienne de 77 ans n'a pu retenir ses larmes...

Le 2 mars dernier, en l'église Saint-Eustache à Paris, l'heure était au recueillement. Quelques jours après la disparition d'Hervé Bourges, décédé à l'âge de 86 ans, de nombreuses personnalités du monde de la télé assistaient à ses obsèques, pour adresser un dernier adieu à celui qui fut une immense fi gure de l'audiovisuel français. Parmi elles, une femme, seule, emmitoufl ée dans un manteau de fourrure, semblait ravagée par la douleur.


Cette personne visiblement sous le choc n'était autre que Danièle Évenou. Le visage grave, la comédienne avait, ce jour-là, bien du mal à contenir son infi nie tristesse. En enterrant celui que tout le monde surnommait « Président Bourges », c'est aussi tout un pan de son passé sur lequel elle tirait un trait, celui des années de bonheur où elle voyait la vie en bleu dans le costume de Marie Pervenche et où tout lui souriait…

L'actrice retenait ses larmes mais, au fond d'elle-même, elle ne pouvait s'empêcher de penser à son mari, George Fillioud, emporté en 2011 par la maladie et qui a laissé un si grand vide dans son existence après vingt-huit ans d'amour fou. Car Georges, ancien ministre de la communication sous la première présidence de François Mitterrand s'était, au fil du temps, lié d'amitié avec Hervé Bourges. Il admirait l'homme mais aussi le patron à poigne des chaînes de télévision : TF1, A2 et FR3, et de radio, Radio France internationale, avant de prendre la tête du CSA de 1995 à 2001… Soudain face au cercueil de celui qui fut si proche de l'homme de sa vie, Danièle s'est effondrée.

En pleine confusion, Danièle a peut-être aussi réalisé qu'elle était en train de tirer un trait sur une partie de sa jeunesse, celle où elle rassemblait des millions de téléspectateurs devant leur poste avec une série diffusée sur TF1 qui l'a rendue extrêmement populaire : Marie Pervenche, une contractuelle de charme et de choc qui lui colle aujourd'hui encore à la peau. Un « Tintin en jupon et en uniforme », comme elle le disait, qui a fait les beaux jours de TF1 durant de longues années.

Lancé en 1984, alors qu'Hervé Bourges prend la direction de la chaîne, ce programme familial très bon enfant correspondait tout à fait à l'orientation populaire que le nouveau président voulait pour sa chaîne. Et il avait eu un sacré fl air ! Car cette série, dans laquelle la comédienne fera rire la France entière, réalisera des records d'audience, s'offrant même le luxe de battre, en 1988, la saga Le Parrain avec Brando et Pacino, découpée en neuf épisodes sur Antenne 2 ! Un record historique pour la Une qui assura à Danièle un statut de comédienne bankable.

Une bien belle époque en effet ! ¦

Valérie EDMOND

À découvrir