France Dimanche > Actualités > Jean-Luc Lahaye : Il perd la vue !

Actualités

Jean-Luc Lahaye : Il perd la vue !

Publié le 1 juillet 2020

Atteint d'une grave maladie des yeux, Jean-Luc Lahaye va devoir être opéré en urgence…

Terrible coup du sort pour Jean-Luc Lahaye ! Alors qu'en apparence, le temps ne semble pas avoir de prise sur le chanteur de charme de 67 ans, il se retrouve aujourd'hui confronté à un sérieux problème de santé qui affecte en grande majorité les personnes âgées. « Je vais devoir être opéré de la cataracte à l'œil gauche », a-t-il en effet révélé sur la chaîne Melody au détour d'une interview qui sera diffusée le 2 juillet prochain. Ce trouble de la vision qui survient lorsque le cristallin, cette petite lentille ovale située derrière la pupille, perd de sa transparence, n'a fait pour le pauvre Jean-Luc que s'accentuer avec les années.


Amoureux fou de sa très jeune compagne Paola, il s'appliquait jusque-là à ne voir la vie qu'en rose jusqu'à ce qu'il constate avec effroi qu'il était en train de devenir aveugle ! « Je n'ai plus que 6/10 sur l'œil gauche », a-t-il avoué avec désarroi. Avec une acuité visuelle aussi basse, il se rapproche dangereusement de la catégorie 1, telle que défi nie par l'OMS, dite de « malvoyance », qui débute à 3/10… Jusque-là, le chanteur essayait de s'accommoder de ce « voile » sur l'œil gauche tant bien que mal faisant confiance à son œil droit « qui a 10/10 ». Mais ces derniers temps, ce handicap est devenu potentiellement très dangereux, autant pour ce féru de vitesse que pour les autres usagers de la route. « Je conduis souvent la nuit. Je vais assez vite, et maintenant, je suis aveuglé sur l'œil gauche… », concède-t-il. Et lorsque le kamikaze saute en parachute, sa grande passion, il prend aussi des risques considérables. Sa vision brouillée pourrait l'empêcher de distinguer un obstacle au sol, ce qui l'exposerait à un accident…

Au vu de la gravité de son état actuel, l'artiste n'avait donc plus que le choix de passer entre les mains du chirurgien, et ce pour la première fois de sa vie ! Fort heureusement, les techniques ont évolué pour procéder à « l'extraction extra-capsulaire du cristallin », comme disent les médecins. L'intervention, est généralement réalisée au laser sous anesthésie locale. Le cristallin est alors fragmenté en petits morceaux puis aspiré à travers une minuscule incision. Mais c'est ensuite la cicatrisation qui est à surveiller de très près sous peine de complications. La convalescence s'annonce donc longue pour le malade, qui va devoir se plier à des soins locaux très sensibles tels que l'instillation de gouttes, l'application d'une pommade et le port d'une protection oculaire. Dans ces conditions, plus question pour le sexagénaire, du moins pour un bon moment, de chevaucher sa « bécane », et encore moins de s'adonner au parachutisme. Un vrai crève-cœur pour cet amateur de sensations fortes… Courage !

Valérie EDMOND

À découvrir