France Dimanche > Actualités > Julien Courbet : "Alzheimer a gagné !"

Actualités

Julien Courbet : "Alzheimer a gagné !"

Publié le 4 août 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Julien Courbet a révélé que sa maman chérie s’en était allée après un long combat contre cette maladie…

« Cette fois-ci, Alzheimer a gagné. Mais on aura sa peau !» C’est avec ce message posté sur son compte Twitter que Julien Courbet informait du décès de sa mère. Il lui rendait également un vibrant hommage, en s’adressant directement à elle en ces termes : « Maman, je ne pensais pas qu’un si petit corps puisse contenir autant d’amour. Tu as vécu uniquement pour tes enfants [une fille aînée et deux garçons, ndlr]. Tu nous as rendus tellement heureux. Va rejoindre ton mari et tes parents, et veille sur moi. À très vite. » À 56 ans, anéanti, mais néanmoins lucide et plein de reconnaissance et d’admiration envers son aînée, l’animateur a aussi publié une photo en noir et blanc récente où il figure en sa compagnie.


Sur ce cliché d’une tendresse infinie, mère et fils sont côte à côte, complices (photo en médaillon). C’était le 23 mai dernier. Il y a tout juste deux mois. Julien lui avait rendu visite pour fêter son anniversaire dans l’établissement où elle résidait depuis plusieurs années, victime de cette maladie qui engloutit les souvenirs les plus doux de l’existence. Et cet instant de bonheur et de complicité figeait à jamais cet amour filial sur l’écran du portable de l’animateur. Avec la sensibilité et la pudeur qui le caractérisent, Julien Courbet évoquait cette maladie qui le bouleversait. Il avait tenu à partager sa peine et son désarroi alors que sa maman ne le reconnaissait plus. De la même manière, il s’adressait directement à elle sur les réseaux sociaux en lui souhaitant un joyeux anniversaire « Little Mother » (petite mère) : « Maman, j’ai dû t’expliquer que j’étais ton fils. Si la tête est définitivement ailleurs, tes yeux étaient bien là et ton cœur aussi. Et on a beaucoup rigolé… »

En septembre dernier déjà, Julien exprimait sa tristesse en constatant, impuissant, le déclin de sa mère. Dans une interview à TV Grandes Chaînes, lui, d’habitude si peu enclin à évoquer sa vie personnelle, avait déclaré qu’elle ne le reconnaissait qu’« une fois sur dix » et qu’elle endurait une véritable épreuve. « Personne ne mérite une fin de vie comme celle-là », avait-il dit, avant de laisser transparaître une lueur d’espoir : « Mais quand elle me reconnaît, je vous assure que cette “rencontre” devient un moment de magie. » Des mots qui résonnent pour tous ceux dont un proche est atteint de ce fléau qui altère la mémoire.

C’était il y a deux mois. L’animateur s’était rendu auprès de sa mère pour fêter son dernier anniversaire.

Une fin de vie dramatique pour la mère de l’animateur qui pourra toutefois compter sur le soutien indéfectible de ses propres enfants (Lola, 21 ans et Gabin, 19 ans), mais aussi de son épouse, Catherine, son pilier affectif depuis plus de 23 ans – ils se sont mariés en juillet 1998 – et de sa famille « très unie », pour faire le deuil de celle qui était à l’origine de ses jours.

Il y a vingt-huit ans déjà, lorsqu’il avait 28 ans, le présentateur avait été confronté à la mort brutale de son père, fauché par un véhicule dont le conducteur, ivre, avait pris la fuite. Julien avait alors confié qu’il s’agissait du premier drame de sa vie. Aujourd’hui orphelin, il a décidé de reprendre rapidement le chemin des tournages télé, notamment pour l’émission Capital sur le Puy du Fou (sur M6). Parce que, dans les moments douloureux, il faut aussi savoir se ressaisir et reprendre les rênes de sa vie. Comme il l’annonce luimême : « Je me remets au travail. Cela va me changer les idées… »

Alicia COMET

À découvrir