France Dimanche > Témoignages > "Ancienne maman et SDF, je viens en aide aux femmes à la rue"

Témoignages

"Ancienne maman et SDF, je viens en aide aux femmes à la rue"

Publié le 11 mars 2011

« Lorsqu'à 18 ans, je suis arrivé à Paris de ma Picardie natale, j'étais  pleine d'espoir. Avec mon BTS secrétariat en poche, j'ai vite décroché des missions d'intérim puis un CDI dans une banque. Mais neuf ans plus tard, l'on m'a licenciée et j'ai donc été expulsée de mon appartement. Sous le choc, j'ai eu du mal à réagir, mais j'ai vite compris qu'il était impossible de retrouver un logement sans caution ni salaire. Au début, des amis m'ont logée car ma famille était loin et surtout, je préférais leur cacher ma précarité pour ne pas les inquiéter... A court de solution, j'ai finalement trouvé une place dans un foyer pour femmes démunies. C'est là qu'a débuté ma descente aux enfers...

Je me suis fait agresser par le gardien et j'ai dû fuir et me cacher, me faire oublier pour éviter les agressions en tout genre. A cette époque, j'ai perdu confiance, je suis devenue l'ombre de moi-même. J'ai alors rencontré un prêtre d'une paroisse parisienne qui m'a proposé un échange : des repas contre des cours de français à des étrangers. C'est là que j'ai rencontré mon futur époux, qui vivait lui aussi dans la rue. J'ai alors intégré un groupe de SDF à qui j'ai progressivement appris à faire confiance. C'est à ce moment que j'ai eu mon premier enfant, qui vivait avec nous dans la rue. Je le cachais car je ne voulais pas qu'il me soit enlevé.

Quand je suis tombé enceinte du deuxième, je me suis décidée à prendre rendez-vous avec une assistante sociale qui nous a immédiatement trouvé un logement. Il m'a quand même fallu deux ans pour me reprendre une vie normale et m'habituer à vivre avec un toit au-dessus de la tête...

Une fois resocialisée, je me suis souvenue de celles qui sont dehors. Je connais leur vie et je sais qu'elles ont besoin de moi. Et puis, je viens aussi d'une famille où la générosité était une valeur fondamentale. J'ai décidé de créer un blog qui a tout de suite eu beaucoup de succès. J'ai commencé à recevoir des mails de soutien, des vêtements, des jouets...

J'ai donc fondé l'association “Esprit Solidaire“, en février 2008. Son but est de trouver une réponse adaptée aux besoins réels des femmes SDF. Nous personnalisons l'aide avec des vêtements à leur taille, de la lingerie - dont elles manquent cruellement - des produits d'hygiène... Nous focalisons notre action sur le nord de Paris car nous sommes une petite structure et il est important de conserver cette échelle humaine pour éviter les erreurs de distribution et les abus. Aujourd'hui, je réalise que ce qui m'a sauvée, c'est d'abord le dialogue avec les gens qui sont venus me parler dans la rue. Mais aussi le fait que je n'ai jamais touché à l'alcool et à la drogue. Pour s'en sortir, il faut conserver les idées claires. Aujourd'hui, aider les autres m'aide à me reconstruire et me permet de rencontrer des gens formidables... D'ailleurs, grâce à une bénévole de mon association, je viens même de retrouver un emploi ! »

Renseignements : www.esprit-soldaire.fr Tél. : 06 31 98 56 85.

Propos recueilli par Marie Godfrain

À découvrir

Sur le même thème