France Dimanche > Témoignages > Elie Francis : “De mon taxi, on ressort souvent plus détendu qu’en y entrant”

Témoignages

Elie Francis : “De mon taxi, on ressort souvent plus détendu qu’en y entrant”

Publié le 10 septembre 2018

1534513925_vap-3751-2-1

Ce quadragénaire passionné de philosophie et étudiant en psychopathologie, nous fait part de ses discussions avec les clients qu’il a reçus dans sa voiture le temps d’une course.

«D’origine libanaise, je suis arrivé en France en 1987, à l’âge de 15 ans. Titulaire d’un CAP cuisine, j’ai débuté comme commis. Né avec une malformation de la hanche, j’ai dû changer de métier car rester debout me faisait trop souffrir. Après plusieurs opérations et de longs mois passés à l’hôpital avec pour seule compagnie la souffrance, je m’en suis sorti et suis reparti dans la vie. Voilà comment je suis devenu chauffeur de taxi, une profession que l’on peut exercer assis.

En parallèle, en 2004, j’ai entamé une psychanalyse, que je poursuis encore. Je participe aussi à des ateliers de philosophie dans une association. J’ai commencé par lire Le banquet de Platon, philosophe antique, puis ses autres œuvres, presque exclusivement des dialogues sur l’amour, le beau, le courage, le bien… D’incroyables leçons de vie ! Cela m’a tellement plu que j’ai aussi assisté à des conférences de philosophes contemporains tels Michel Serre, Bernard Stiegler ou Alain Badiou, et lu du Freud et du Lacan…

Un jour, alors que j’emmenais un client musicien à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, il s’est mis à me raconter qu’il jouait dans un groupe extraordinaire d’où il s’était fait virer. Pourtant, il en parlait encore au présent, comme s’il en faisait toujours partie. Je lui ai fait remarquer et lui ai conseillé d’essayer de comprendre pourquoi cela s’était mal passé avec eux, ses erreurs… Un petit “transfert”, comme on dit en langage psychanalytique, s’est mis en place. Une fois parvenu à destination, il m’a payé la course et m’a demandé : “Combien je vous dois pour la consultation ?”

C’est à partir de ce moment-là, encore le dos courbé par le poids de mon histoire personnelle, que j’ai amorcé une nouvelle manière de travailler : conduire mon taxi, et à la fin de la journée retranscrire des échanges avec mes clients. Comment m’est venue cette envie d’écouter et d’écrire ? Ma compassion est-elle un don ? Ou bien une thérapie, la mienne, en est-elle la cause ? Peut-être…

Dialogues

Durant les courses, on parle de choses anodines, de la pluie et du beau temps, pour arriver à des questionnements existentiels, à la psychologie humaine. On discute liberté, amour, infidélité, vérité, injustice, religion, mort… On me dit souvent que j’ai une écoute.

En fait, j’aime quand les gens me racontent leur vie et leurs problèmes. Déjà, cela me distrait, car mon job n’est pas très “folichon”, et puis ça m’apprend beaucoup de choses. Et dans les mots que nous prononçons se dissimule un trésor enfoui, un secret bien gardé que recherchent bon nombre de gens : les mots cachent des maux. À l’issue de la course, mes clients ressortent du taxi souvent plus détendus qu’en y entrant.

J’ai ainsi écrit une quinzaine d’histoires en tout, des dialogues presque platoniciens, les ai imprimées et me suis rendu au Salon du livre à Paris en 2013, quelques exemplaires de mon manuscrit sous le bras. Cela a d’emblée intéressé un éditeur et le livre est sorti en juillet 2017.

J’ai voulu transmettre plusieurs messages dont celui-ci me paraît essentiel : nous ne sommes pas tous égaux mais jusqu’au dernier souffle, tout est possible, il n’en tient qu’à nous. Comme je le dis dans mon ouvrage en utilisant la métaphore de la neige, il n’est jamais trop tard pour promouvoir un nouvel élan, une nouvelle vie, un nouveau départ…

J’étudie actuellement la psycho­pathologie et suis en stage à l’hôpital en service psychiatrique. Je continue d’exercer le métier de chauffeur de taxi pour subvenir aux besoins de ma famille et des miens. Désormais, j’aimerais bien porter mes dialogues sur scène. »

• À lire : Taxi ! Psychanalyse de courses parisiennes d’Elie Francis, éd. Atlande.

Florence HEIMBURGER

À découvrir

Sur le même thème