France Dimanche > Témoignages > "En aidant des handicapés, je me suis retrouvée en garde-à-vue"

Témoignages

"En aidant des handicapés, je me suis retrouvée en garde-à-vue"

Publié le 17 mars 2011

« Depuis ma plus tendre enfance, j'ai toujours voulu devenir avocate. N'ayant pas connu mon père, je me suis protégée toute seule et à l'école, je défendais les plus faibles. J'ai ensuite continué ma croisade en luttant contre la maltraitance des animaux. Parallèlement, je rêvais d'une carrière de coureur automobile, j'ai même eu des Porsche et, vers 20 ans, je me suis prise de passion pour les hélicoptères,  et suivi une formation pour devenir pilote. Ensuite, ma licence en poche, je suis partie vivre à Los Angeles, à New York et au Canada où j'ai voulu monter des écoles de pilotage d'hélico... Pour finir, je suis rentrée en France où je me suis mariée avec Sylvain Pauchard, du groupe Martin Circus.

Lorsque ma mère est tombée malade, la mort dans l'âme, j'ai dû arrêter toutes mes activités pour m'occuper de mon frère handicapé, dont je suis devenue tutrice. Je pensais lui trouver facilement une place en foyer. Mais j'ai vite compris que c'était plus compliqué que prévu... Pendant un an, je me suis battue et j'ai réalisé que mon cas était loin d'être isolé.

J'ai donc pris le taureau par les cornes, créé mon association l'Ataph. Ensuite, j'ai monté un foyer de vie, le Foyer Aline Pauchard, qui hébergeait trente résidents et générait trente emplois à Saint-Paul-les-Trois-Châteaux (Drôme). C'est là que mes ennuis ont commencé. Le dossier que j'avais rempli se perdait dans les méandres de l'administration. Comme je suis de nature tenace, le foyer a néanmoins pu ouvrir en 2006. Mais je n'étais pas au bout de mes peines... Nous avons été très vite inquiétés par des fonctionnaires et des associations qui voulaient récupérer le foyer et se l'approprier. L'ambiance est devenue invivable : le personnel et les parents ont subi des pressions, on a voulu me retirer la tutelle de mon frère, et j'ai même été placée en garde-à-vue suite à de fausses accusations.

Finalement, notre agrément nous a été retiré, et nous avons été évincés de ce lieu que j'avais entièrement créé, pour lequel je m'étais dévouée corps et âme. Sans parler de mes importantes pertes financières... Aujourd'hui, je continue de lutter pour récupérer ce foyer, et je suis en train de créer une association qui défend les petites structures pour handicapés qui ont connu le même sort que la mienne. Je souhaite faire passer une loi au Sénat, pour qu'elles ne se fassent plus spolier par les plus grandes.

Quand je me suis lancée, j'étais loin d'imaginer que je donnerais quinze ans de ma vie comme bénévole, pour être finalement traînée dans la boue. Sylvain a mis sa vie d'artiste entre parenthèses pour moi. Je suis déterminée à lutter jusqu'au bout. Un livre est en préparation, il racontera cette aventure, et la façon inadmissible dont nous avons été traités. »

www.alinepauchard.com (Notre association a besoin de dons, voir : « pour aider l'association »)

Propos recueilli par Marie Godfrain

À découvrir

Sur le même thème