France Dimanche > Témoignages > "En finale de “La cible”, j'étais pompette... »

Témoignages

"En finale de “La cible”, j'étais pompette... »

Publié le 22 octobre 2012

À 73 ans, elle est l'une des stars du petit écran ! Et pour cause. Cette grand-mère n'a jamais raté un casting et a tourné avec la plupart des animateurs télé. Rencontre avec une vedette rigolote et enthousiaste.

«Je suis plutôt fière. Depuis 2001, j'ai participé à plus de vingts jeux televisés, et je n'ai jamais été écartée d'un casting. Quand je me présente, je vois bien que je suis la plus âgée. Mais je ne crois pas que c'est cela qui compte. Je dois avoir une tête qui plaît. Je suis la candidate idéale pour les producteurs : pas de trac ni de timidité, directe et spontanée, je ne me prends jamais la tête, et ne joue pas par intérêt mais plutôt pour l'amour du jeu. En plus, j'adore prendre des risques.

La première fois que je me suis inscrite à un jeu télé, c'était à Pyramide, en 2001. Il y avait déjà des petits clubs à Amiens, et je jouais souvent. Quand j'ai appris qu'il y avait un casting, je me suis présentée, sans aucune arrière-pensée. Comme j'aime bien me lancer des défis, j'étais au meilleur de ma forme pour répondre aux 50 questions à choix multiples. Je suis aussi à l'aise pour parler en public. Plus tard, en 2007, j'ai joué avec Benjamin Castaldi à Un contre 100. J'ai malheureusement échoué à la fin, car je n'avais pas su répondre à une question. L'animateur était désolé pour moi. Je m'en suis voulu... Une autre fois, j'ai été éliminée du Maillon faible, présenté parLaurence Boccolini, parce que j'étais trop forte !

Mais j'ai souvent gagné  : un beau voyage ou une somme d'argent. Le voyage, c'était en Suisse pendant huit jours après avoir joué à La Cible, avec Olivier Minne. J'ai aussi remporté 10 000 € en participant au Mot de passe, de Patrick Sabatier, en 2009. Quelle aventure ! Pour Pyramide, en résolvant des énigmes, j'ai ramené deux télés à la maison, des lecteurs MP3... J'ai vraiment été gâtée !

Mon point fort, c'est la culture générale et la géographie, même si j'avoue ne pas avoir une excellente mémoire. En revanche, je cale souvent sur les questions people, car je ne connais pas cet univers sur le bout des doigts. Pour gagner à ces jeux, je n'ai pas de méthode. Il faut avoir une certaine tournure d'esprit, être malin, astucieux, vif. Il faut dire que je les regarde avec assiduité. Je commence à l'heure du déjeuner avec soit Les douze coups de Midi de Jean-Luc Reichmann, soit Tout le monde veut prendre sa place de Nagui, mon animateur de jeux préféré , car il a vraiment un sens étonnant de la répartie. On s'amuse toujours sur son plateau.

Je visionne aussi Slam, Questions pour un champion ou Le quatrième duel. Chaque matin, je me précipite sur mon journal local pour remplir les grilles des mots croisés, mots flêchés et Sudoku. Chaque soir avant de m'endormir, je me casse la tête sur d'autres mots fléchés plus résistants ! J'aime tous les jeux un peu intellectuels sauf les dames, les échecs, trop triste à mon goût.

Pimpante

Pour être au top, je demande parfois à mon mari de me faire réciter les capitales du monde, mais ce n'est vraiment son truc. Lui, il m'emmène en voiture à la Plaine-Saint-Denis -lieu des tournages-, quand je suis sélectionnée, et part ensuite se balader en forêt de Compiègne. Moi, j'arrive en studio, toute pimpante et déterminée, avec mes cinq tenues différentes. Car j'ai désormais mes habitudes : à l'écran, on n'a pas le droit de porter de rayures, de pois ou de petits carreaux. Pas de noir, de blanc, ni de rouge. Quant au vert, il paraît qu'il porte malheur. C'est finalement très strict la télé...

J'aime bien l'ambiance des tournages, car les casteurs, les cameramen, le chauffeur de salle, l'animateur, le coiffeur, le maquilleur sont aux petits soins avec moi. Je suis bichonnée et aux anges ! En plus, je connais tout le monde. J'ai mon cadreur préféré, Sabri, qui m'a apporté un double whisky  (à ma demande précisons-le !) avant l'enregistrement de La cible, avec Olivier Minne, car j'étais complètement flagada, souffrant d'un lancinant lumbago. En finale, j'étais pompette, mais sur un petit nuage...

Dès que je connais la date de diffusion du jeu, je fais en sorte que mon entourage soit au courant. Je me branche sur les forums des jeux, j'alerte mes amis, ma famille. Toute la région se passionne ! Ça fait de l'audience en plus. Lorsque je me vois à l'écran, je me fais bien rire ! Ma dernière participation remonte à avril 2012 pour Le trophée des champions.

Il faut maintenant que j'attende au moins six mois (c'est la règle, toutes chaînes confondues) avant de pouvoir postuler à un nouveau jeu à la télé. Je rêve de participer aux 12 coups de midi, dès octobre. Attention, je vais sûrement encore faire un malheur ! »

Propos recueilli par Alicia Comet

À découvrir

Sur le même thème