France Dimanche > Témoignages > "Grâce à la générosité des lecteurs de France Dimanche, j'ai pu soigner mes chats"

Témoignages

"Grâce à la générosité des lecteurs de France Dimanche, j'ai pu soigner mes chats"

Publié le 15 mars 2011

"Merci infiniment aux lecteurs de France Dimanche pour leur générosité"

"Je voulais vous remercier d'avoir publié la lettre dans laquelle je lançais un SOS pour mes chats. (Voir l'article précédent) Grâce à vous, de nombreuses personnes m'ont tendu la main. Des gens qui vivent dans ma région sont venues me rendre visite, mais j'ai aussi reçu des témoignages ainsi que des soutiens financiers de la France entière.

Mon amour pour les animaux est infini. Ils m'entourent depuis toujours. Mes parents, déjà, adoptaient des chiens. J'ai pris le relais et, petit à petit, les gens ont su que j'accueillais les bêtes abandonnées. Il m'est souvent arrivé d'en retrouver dans mon jardin, ou devant chez moi. Ma maison est devenue leur refuge. Aujourd'hui, j'ai dix-sept chats. Le problème, c'est qu'à 64 ans, avec ma petite retraite, il ne m'est pas facile de joindre les deux bouts. Les nourrir, et surtout les soigner lorsqu'ils sont malades coûte cher. Par le passé, il m'est même arrivé faire un prêt bancaire pour payer le vétérinaire. Bien sûr, j'ai une famille, mais je n'ai pas envie d'ennuyer mes proches avec ça. Mon fils aîné a une fille de 3 mois atteinte de la mucoviscidose, il serait déplacé de me plaindre.

Aujourd'hui, grâce à vous lecteurs de France Dimanche, grâce à votre générosité, j'ai pu acheter des traitements contre le coryza, maladie qu'ont contractée certains de mes chats. J'ai conscience que certaines personnes qui m'ont aidée, en m'envoyant notamment des chèques ou des billets de 20 euros ne sont pas beaucoup plus riches que moi. Et je les remercie du fond du cœur. Une dame voulait m'envoyer des quantités énormes de croquettes, mais l'envoi lui aurait coûté plus cher que l'achat de la nourriture. Geneviève et son mari ont été épatants. Ils m'ont fait parvenir 100 euros avec ce petit mot : “Voici un peu d'argent pour vous et vos chats. A bientôt de vos nouvelles“ C'est un geste magnifique. A Bordeaux, Madame Gonzales, 67 ans, m'a gentiment fourni une formule homéopathique pour lutter contre le coryza.

Bref, tout ceci m'a fait chaud au cœur, et m'a remonté le moral. Comme je sais que beaucoup d'entre vous ont essayé de me joindre, je vous laisse mes coordonnées, n'hésitez pas à m'écrire ou à m'appeler"

France Baé, 19 allée du Saint-Gothard, 54280 Seichamps. Tél. : 03 83 20 50 36

Propos recueilli par Cyril Bousquet

À découvrir

Sur le même thème