France Dimanche > Témoignages > "J'ai gagné Fort Boyard et offert tous mes gains aux enfants du Nicaragua"

Témoignages

"J'ai gagné Fort Boyard et offert tous mes gains aux enfants du Nicaragua"

Publié le 5 mai 2011

"J'ai 26 ans et je fais partie de l'équipe qui a remporté l'édition 2010 de “Fort Boyard“.  Comme je m'y étais engagée dès le départ, j'ai reversé l'intégralité de mes gains soit 17 500 euros à blueEnergy, une association de solidarité internationale. J'ai découvert blueEnergy en 2008, lorsque je me suis installée à Paris. Je souhaitais alors faire du bénévolat à côté de ma vie professionnelle.

Cette organisation chercher à améliorer durablement les conditions de vie des populations isolées des pays du tiers-monde (au Nicaragua par exemple) en apportant énergies renouvelables et eau potable, en respectant l'environnement et les cultures locales. blueEnergy m'a tout de suite séduite car c'est une ONG de développement, pas d'urgence : elle agit pour obtenir des résultats concrets sur le long terme, à petite échelle.

Depuis, je me suis beaucoup investie, au point d'être aujourd'hui la déléguée Générale en France de blueEnergy, qui, après la crise, s'est trouvée dans une mauvaise passe financière. Son action dépend des dons de particuliers, et c'est dur de convaincre les gens de donner en ces temps difficiles ! Pour sauver l'association, il fallait donc se retrousser les manches et mouiller la chemise !

C'est alors que l'idée est venue de participer à Fort Boyard. Ce jeu télévisé ressemble un peu à notre action de terrain  au Nicaragua : des grosses bêtes, des gens formidables, une belle aventure ! Je pouvais y gagner de l'argent pour blueEnergy et même y passer un bon moment! Je me suis lancée et  j'ai eu la chance d'être sélectionnée.

Anne-Cécile a offert ses gains aux enfants du Nicaragua

Une fois au Fort, ma motivation était immense. Je pouvais aider à sauver mon ONG, et donc lui permettre de continuer à installer des éoliennes, des filtres à eau, des panneaux solaires. J'ai l'impression de m'être vraiment dépassée grâce à cela. J'ai eu la chance de tomber dans une merveilleuse équipe, très soudée et j'ai utilisé mes atouts : je suis souple et j'adore les énigmes. J'ai donc été celle qui était désignée pour les épreuves d'agilité et pour répondre au Père Fourras. Et nous avons gagné ! Ce sont donc 17 500 euros que j'ai tout de suite reversés à blueEnergy, comme promis.

Le chèque, mais aussi la victoire, a donné du baume au cœur des troupes et les volontaires sont plus que jamais motivés pour aider les populations locales. Et puis je voulais aussi montrer que le don concerne tout le monde, qu'on n'a pas besoin d'être une star et de gagner des millions, que n'importe qui peut devenir un héros grâce à sa générosité ! Je crois que le message est passé, puisque Wladimir, l'un de mes équipiers, s'est aussi engagé à faire don d'une partie de sa cagnotte à  blueEnergy. Et j'espère aujourd'hui vous donner de faire comme nous !".

Si vous aussi vous souhaitez aider : http://www.blueenergy.

http://www.blueenergy.fr, 32, rue Gandon, 75013 Paris, France.

Propos recueilli par Benoît Franquebalme

À découvrir

Sur le même thème