France Dimanche > Témoignages > “Je rappe pour trouver du boulot !”

Témoignages

“Je rappe pour trouver du boulot !”

Publié le 10 février 2016

Pour attiser la curiosité des recruteurs, Évelyne Bridard vient de faire un clip tordant sur Internet. Cette dynamique femme de 59 ans, domiciliée à Domont (Val-d'Oise), et ancienne animatrice socioculturelle, y montre qu’elle a de la ressource et de l’énergie à revendre pour travailler. Peut-être son meilleur CV ?  Pour attiser la curiosité des recruteurs, Évelyne Bridard vient de faire un clip tordant sur Internet. Cette dynamique femme de 59 ans, domiciliée à Domont (Val-d'Oise), et ancienne animatrice socioculturelle, y montre qu’elle a de la ressource et de l’énergie à revendre pour travailler. Peut-être son meilleur CV ?

« J’veux du boulot, un travail, un emploi… J’veux une activité rémunérée, une profession adorée…” J’ai tourné ce clip de rap avec mes mots pour prouver ma détermination à décrocher un job. Au départ, j’avais écrit ce texte en décembre 2014, pour extérioriser ma révolte. J’étais en colère à cause des dizaines de candidatures que j’avais envoyées sans obtenir la moindre réponse. Pour les chômeurs, c’est le manque de considération qui est le plus difficile à vivre.

Je passe des heures à rédiger des lettres de candidature, afin de répondre aux profils recherchés. Parfois, je reçois des réponses automatiques par mail. Ça finit par énerver ! J’ai 59 ans et je l’indique sur mon CV. Je crois que mon âge est le frein principal à mon embauche.

"Dans le monde du travail, à partir de 50 ans, on est considéré comme vieux."

En janvier 2015, j’ai parlé de mon idée de faire une chanson en rap postée sur YouTube* à un copain guitariste. Une démarche originale qui me permet aussi de partager mon ras-le-bol. Mon fils Julien, 31 ans, vidéaste amateur, s’est attelé au montage du clip. Pendant les répétitions, mon mari me filmait au Caméscope pour m’aider à progresser.
https://www.youtube.com/watch?v=2u_OmUNEvsk

On a mis du temps avant d’arriver à nos fins. Cela ne s’improvise pas ! On a bien dû faire plus de cent prises de vues au total.

L’idée du rap m’est venue facilement. C’est la musique idéale pour faire passer ma colère. Et puis je ne sais pas vraiment chanter. Je me suis donc dit : “Bon, je vais rapper alors !” même si je me suis aperçue que ce n’était pas aussi simple que ça… Il faut aussi savoir que j’écoute Maître Gims et Black M, tout en dansant. Ils me donnent la pêche.
En réalisant ce clip, j’avais une autre idée en tête. Je suis partie du constat que je suis transparente aux yeux des recruteurs qui ne daignent même pas me répondre. Je vais donc m’efforcer de les étonner, les surprendre, montrer qui je suis : quelqu’un de dynamique, de créatif, à l’aise, qui danse, pleine de culot et capable d’autodérision. Mes paroles en témoignent : “Ce n’est pas parce qu’on est une quinqua qu’on doit boire du déca !”

"Mon ordinateur regorge de textes poétiques, parfois drôles, de contes pour enfants, de récits autobiographiques."

Dans le monde du travail, à partir de 50 ans, on est considéré comme vieux. Un senior sans emploi, plus personne n’en veut ! J’aimerais aussi dire que j’en ai marre de tous ces CDD, contrats d’insertion et autres foutaises qui ne débouchent jamais sur rien. Ils ne servent qu’à masquer les chiffres du chômage.
Aujourd’hui, j’ai envie de me réaliser artistiquement. Pourquoi pas en jouant la comédie ? Après tout, j’ai fait du théâtre en amateur. Je peux très bien tourner dans des pubs. J’aime aussi écrire. Mon ordinateur regorge de textes poétiques, parfois drôles, de contes pour enfants, de récits autobiographiques. Pourquoi ne pas proposer certaines de mes œuvres à des chanteurs ?

Douée de mes mains, je peux aussi participer à la création de costumes de théâtre. La communication est également un domaine qui m’attire. J’ai souvent fait des affiches pour des associations, des manifestations. On a reconnu mon talent !
Aujourd’hui, ma vidéo sur YouTube a été vue plus de 10.000 fois depuis sa mise en ligne le 6 novembre 2015. Incroyable, non ? Je suis contente de l’avoir faite, car elle suscite un débat sur les réseaux sociaux. On m’encourage. J’ai des fans…

Mais, à l’heure qu’il est, toujours pas de propositions d’emploi intéressantes… »

Alicia Comet

À découvrir

Sur le même thème