France Dimanche > Témoignages > “Je suis le meilleur sosie de Johnny !”

Témoignages

“Je suis le meilleur sosie de Johnny !”

Publié le 15 avril 2016

Johnny Guitare ressemble comme deux gouttes d’eau à la star, en plus jeune, puisqu’il a 52 ans. Cela lui permet de donner des concerts et il rêve de chanter sur scène “Requiem pour un fou” avec son idole de toujours.

« Tout le monde m’appelle Johnny. Dans la rue, on m’arrête pour me réclamer des autographes. Le public est sympa avec moi. Aujourd’hui, avec la mode des selfies, je suis sollicité dès que je sors de chez moi.

Physiquement, je ressemble comme deux gouttes d’eau à mon idole. Je fais la même taille. S’il a un peu maigri et doit peser 75 kg, moi j’ai atteint les 80. Il chausse du 44, moi du 41, mais dans les santiags, cela ne se voit pas !
Je suis né avec la tête de Johnny. C’est comme ça, je n’y peux rien. Comme lui, j’ai des cheveux châtain clair. Quand il se fait faire des mèches, je file chez le coiffeur. Je l’examine à la télé ou dans les magazines pour voir comment il évolue afin de rester fidèle à son image.
J’ai aussi des tatouages, même si ce ne sont pas les mêmes. Je porte une croix autour du cou, comme lui. Je suis habillé en Johnny toute la journée : une chemise marquée de sa griffe, un jean et une paire de “tiags”. Quand je sors, je mets des lunettes de la même marque que lui.

J’ai aussi ses bagues (deux à tête de mort et une en argent), le même nombre de bracelets aux poignets et une boucle à l’oreille gauche semblable à la sienne.

"Je suis né avec la tête de Johnny. C’est comme ça, je n’y peux rien."

J’essaie malgré tout de garder ma personnalité, même si je ne suis qu’une photocopie. Sur scène, je chante une trentaine de ses chansons, mais je n’ai pas la prétention d’avoir sa voix… J’ai déjà son physique. Je ne peux pas tout avoir !

Bon, c’est vrai qu’on n’a pas le même âge : lui va sur ses 73 ans [le 15 juin prochain, ndlr] et moi, je n’ai que 52 ans. Mais mon médecin m’a prévenu : “Eh, Johnny, si tu veux vivre aussi longtemps que ton idole, va falloir que tu arrêtes de fumer !”

C’est TF1 qui m’a fait connaître en 2009, lorsque j’ai participé pour la première fois à un concours de sosies, présenté par Christophe Dechavanne. Puis, en 2012, il y a eu une autre compétition. Nous étions plus de deux cents à lui ressembler. Je suis arrivé deuxième. Pas mal. D’autant que je suis bourguignon alors que le gagnant avait des origines belges ! Car je pense être le meilleur sosie.

La télé m’a ouvert des portes. Et je me suis lancé dans le spectacle. Je prépare une tournée d’une vingtaine de dates à partir du mois de mai. En première partie, je passe avec le sosie de Laurent Voulzy. J’adore parcourir les routes de France. Je vends même des tee-shirts à mon effigie : “Johnny Guitare”.

C’est aussi grâce au rocker que j’ai rencontré ma compagne Carole. Un jour, j’étais assis dans un bar et j’avais laissé mon blouson sur un tabouret. Sur le dos, il y avait la tête de Johnny Hallyday. En me voyant, cette jeune femme m’a dit : “Faites attention de ne pas oublier votre blouson, sinon je l’embarque !” Je lui ai répondu du tac au tac : “Si vous voulez le blouson, va falloir prendre l’homme qui va avec…”

Johnny, je l’ai rencontré à quatre reprises. La dernière fois, c’était au Zénith de Dijon en octobre 2015. Il est descendu dans la fosse pour me serrer la main, en me gratifiant d’un clin d’œil. Il connaît tous ses sosies. Un jour, il a même déclaré : « Les sosies font leur travail, moi je fais le mien ! »

Parfois, certaines “doublures” se prennent trop au sérieux. Moi, je sais d’où je viens : je suis fils d’ouvriers, et je monte sur scène depuis trente-trois ans, d’abord en tant qu’illusionniste et aujourd’hui en tant que sosie. Je ne vis que de ma ressemblance avec lui, lors de mariages, vins d’honneur, anniversaires…

Mon rêve est de monter sur scène avec mon idole, le temps d’une chanson. Je serais peut-être un peu anxieux, mais je crois que je n’hésiterais pas. Ce serait vraiment terrible… »
Alicia Comet

À découvrir

Sur le même thème