France Dimanche > Témoignages > Laurence Loeffler, Colmar (Haut-Rhin) : “Moi, institutrice détachée à l’école du cirque !”

Témoignages

Laurence Loeffler, Colmar (Haut-Rhin) : “Moi, institutrice détachée à l’école du cirque !”

Publié le 2 mai 2019

Fait unique en France, cette enseignante de 33 ans donne ses cours dans une caravane de la troupe Arlette Gruss, aménagée à l’identique d’une salle de classe.

«J’avais envie d’exercer mon métier autrement. Après avoir enseigné dans ma région, j’ai contacté le cirque Arlette Gruss, qui avait déjà un professeur itinérant, détaché de l’Éducation nationale et payé par elle. Et j’ai pris sa relève. Je me suis donc retrouvée dans une classe unique, avec des niveaux différents, des enfants de tous âges, dont certains ne parlent pas un mot de français : les petits de la famille du cirque !

Cette année, j’en ai onze qui viennent chaque matin de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 17 h. Ils ont entre 5 et 13 ans. J’enseigne tour à tour aux petits de la grande section de maternelle, aux enfants de CE2 et de CM2 et aux autres garçons et filles qui sont en 6e, 5e et 4e. L’école est aménagée dans une remorque avec des tables et chaises, des armoires, un tableau et des casiers pour les chaussons car chacun se déchausse pour suivre les cours ! Nous avons six heures de leçons par jour et j’ai appris au fil des mois à jongler avec les programmes.

En début d’année, la plupart de mes élèves ne maîtrisent pas le français : ce sont des enfants d’artistes du cirque. Dans leur caravane, ils parlent plutôt l’italien, l’espagnol, le portugais, le russe… Mais ils apprennent vite les rudiments de notre langue. À leur âge, c’est si facile !

Les plus grands viennent aussi en classe, mais suivent les cours par correspondance du Cned. Il existe une véritable entraide entre tous. À la récré, petits et grands jouent ensemble. Quant à moi, je me suis très vite adaptée à cette vie d’itinérance – nous changeons de ville toutes les semaines – et j’adore travailler avec ces enfants d’univers et d’âges si différents. C’est enrichissant.

Au fil des mois, je découvre la France, au gré des étapes du cirque. Je connais aussi mieux les coulisses de ce monde de paillettes. Pour le moment, je n’ai pas envie de me poser. C’est ma troisième année avec le cirque Gruss. Et pour tous, petits et adultes, je suis “LA” maîtresse! » 

Alicia COMET

À découvrir

Sur le même thème