France Dimanche > Témoignages > Michel Laurent : “Nous avons retrouvé notre chienne disparue il y a cinq ans !”

Témoignages

Michel Laurent : “Nous avons retrouvé notre chienne disparue il y a cinq ans !”

Publié le 24 mars 2018

.photos:dr-sylvaine&michellaurent
© DR Sylvaine&MichelLaurent Sylvaine & Michel Laurent

Après avoir perdu sa trace il y a si longtemps, Michel Laurent de Vergoncey (Manche), cet heureux retraité, a retrouvé par hasard, près de Bordeaux, son yorkshire Lady. Son épouse Sylvaine et lui n’en reviennent toujours pas.

«C’est une histoire extraordinaire ! En octobre dernier, nous avons retrouvé Lady, notre petite chienne, cinq ans après avoir perdu sa trace. Ce fut notre cadeau de Noël avant l’heure !

En mai 2012, alors que notre Yorkshire n’avait qu’un an, nous l’avions emmenée avec nous dans les Deux-Sèvres où nous étions invités à une manifestation militaire.

Ancien Officier parachutiste de l’Armée, je m’apprêtais à recevoir une décoration…

Nous avions laissé Lady à l’hôtel où nous séjournions, à Niort, le temps de la célébration. Avant de quitter l’établissement, nous avions toutefois prévenu la femme de ménage et lui avions recommandé d’être vigilante : je lui ai dit qu’il y avait un petit chien craintif à l’intérieur de notre chambre. Hélas, quand nous sommes rentrés à l’hôtel quelques heures plus tard, nous avons appris avec beaucoup d’émotion et une grande tristesse que Lady, effrayée par l’aspirateur, s’était enfuie !

DR Sylvaine&MichelLaurent

Nous avons éprouvé beaucoup de chagrin : nous sommes amoureux des bêtes et, à nos âges, nous n’avons que nos bébêtes ! Profitant de ma situation d’ancien militaire, j’ai ameuté la gendarmerie et l’Armée. Nous avons contacté la Société protectrice des animaux (SPA) et des vétérinaires, placardé de multiples affichettes, diffusé des messages sur les réseaux sociaux…


Après de multiples recherches pendant de longs mois, et plusieurs faux espoirs donnés par des personnes prétendant avoir trouvé Lady, nous nous sommes rendus à l’évidence, la mort dans l’âme : nous ne la retrouverons jamais !

Nous avons décidé de détruire tous les souvenirs qui nous rappelaient la chienne, hormis son carnet de santé. Dès 2012, nos enfants nous voyant très malheureux de la situation nous ont offert un nouveau Yorkshire femelle, Gipsy, alors âgé de 18 mois. Puis, en 2014, nous en avons acheté un autre, un mâle, Hermès, qui a aujourd’hui 6 ans. Quelqu’un s’en séparait pour acheter un camping-car, vous vous rendez compte ?

Et finalement, le 2 octobre, l’improbable s’est produit : Sylvaine a reçu un appel d’une Bordelaise, Flore Mangin, qui disait avoir Lady chez elle, à plus de 600 km de chez nous !

Commerciale itinérante, elle avait aperçu la frêle silhouette de notre chienne, toute fluette, errant sur la route de Lacanau. Elle était maigre, sale, bourrée de tiques et affamée, et Flore a décidé de la ramener chez elle pour la laver et lui donner à manger. L’animal n’avait pas de tatouage mais une puce. Immédiatement, Flore a posté une annonce sur la page Facebook Pet Alert Gironde, puis a emmené la chienne chez une vétérinaire.

Celle-ci a vérifié sa puce : elle renvoyait à notre nom, notre adresse au Mont-Saint-Michel et notre numéro de téléphone ! Sylvaine a fondu en larmes. Elle a annoncé à son employeur qu’elle devait s’absenter deux jours et, ni une ni deux, elle a pris le volant de sa voiture pour récupérer notre petite boule de poils. Impossible d’attendre une minute de plus !

Ensemble

Les retrouvailles furent très fortes. En état de choc suite à ses mésaventures, la chienne tremblait de tout son corps. à l’instant même où elle a aperçu et senti sa maîtresse, ses oreilles se sont dressées et elle s’est arrêtée net de trembloter.

S’en sont suivis des câlins, des bisous et bien sûr des larmes. De retour dans la Manche, Lady a d’emblée fait ses besoins dans la maison, d’émotion ! Elle s’est rapidement remplumée : 200 g en un mois. Mais il a fallu lui enlever des dents en mauvais état à cause de la malnutrition. Elle a développé une scoliose, a des rotules de travers…

Au début, l’entente fut difficile avec les deux autres Yorkshires : ayant connu la famine, Lady empêchait les autres d’accéder à la gamelle, en grognant. Aujourd’hui, il leur arrive de dormir toutes les trois dans le même panier. Ils ne se chamaillent pas, ils sortent ensemble, mangent ensemble…

Et nous, nous sommes ravis ! »

Florence HEIMBURGER

À découvrir

Sur le même thème