France Dimanche > Témoignages > “Moi, paysan, j’ai ouvert un cabaret en plein champ”

Témoignages

“Moi, paysan, j’ai ouvert un cabaret en plein champ”

Publié le 26 novembre 2015

Pour contrer la crise, mais aussi par amour du cabaret et désir de promouvoir son terroir, David, cet éleveur de porcs, d’agneaux et de volailles vient d’ouvrir une salle de spectacles en pleine nature. Danseuses de revues, concerts country, et tours de magie, son établissement affiche complet.

« Mes parents, paysans, ne souhaitaient pas que je suive leurs traces. Comme j’étais plutôt bon élève, ils m’ont incité à poursuivre mes études, et je suis devenu professeur en génie mécanique, puis directeur d’exploitation dans un lycée agricole du Tarn. Mais, au fond de moi, je n’étais pas pleinement heureux, même si mon métier m’intéressait. J’étais tiraillé par l’envie de revenir à la ferme. C’était il y a quatre ans. Et j’ai fini par sauter le pas.
Seulement, ce n’est pas facile de se lancer dans l’agriculture, même si ma famille possède des terres. Partout, autour de moi, je voyais des paysans victimes de la crise. Je suis devenu maquignon. J’ai commencé par acheter les bêtes que produisaient mes parents et mon frère. Plutôt que de vendre la viande à des intermédiaires, je me suis mis à la commercialiser dans la boucherie que j’ai ouverte sur mon exploitation. Et ça a fonctionné plutôt bien, même s’il me fallait encore davantage de revenus pour m’en sortir.

"J’ai toujours eu envie de promouvoir la richesse de mon terroir et le talent de ceux qui y vivent."

C’est un soir à Toulouse que j’ai eu le déclic. Lætitia, ma femme, m’avait fait une surprise. Elle m’avait invité à une soirée cabaret. J’adore ce genre de spectacle. Et là, en regardant les artistes, je me suis dit que j’allais monter mon propre cabaret en plein champs. Ma femme a tout de suite été partante. En quelques semaines, nous avons affiné notre projet. Nous voulions monter une ferme-auberge cabaret où nous ne servirions que des produits de qualité et ne proposerions que des numéros originaux. Car j’ai toujours eu envie de promouvoir la richesse de mon terroir et le talent de ceux qui y vivent. Et mon département n’en manque pas. Entre l’ail de Lautrec, le vin de Gaillac, les viandes sous label et même le whisky du Tarn, nous sommes gâtés ! Pas question de servir à mes futurs clients des produits trafiqués et sans saveur !
Quand j’ai parlé de ce projet à mon entourage, certains m’ont pris un peu pour un fou, même s’ils n’osaient pas me le dire en face. Mais leur réaction n’a en rien entamé ma motivation, et je me suis lancé dans la construction du restaurant cabaret.

"Quand j’ai parlé de ce projet à mon entourage, certains m’ont pris un peu pour un fou, même s’ils n’osaient pas me le dire en face."

Ne connaissant pas grand-chose à la maçonnerie, je potassais le sujet chaque soir sur Internet et mettais en pratique le lendemain ce que j’avais appris. Pendant ce temps-là, ma femme s’occupait de la boucherie. Le chantier a duré deux ans. Deux ans de labeur, de joie mais aussi, parfois, de désespoir. Heureusement, j’ai été soutenu dans ces moments difficiles où, épuisé, j’avais envie de tout laisser tomber. Mais je ne regrette pas tous ces efforts, car ils ont fini par payer.
Aujourd’hui, mes Folies Fermières existent ! La scène de notre cabaret fait 25 m2, et le restaurant peut accueillir cent quarante personnes. Nos soirées remportent un franc succès auprès de gens qui n’ont pas forcément l’habitude de se rendre au spectacle.
Les soirées country, qui permettent au public de s’initier à cette danse folklorique américaine, sont particulièrement appréciées, tout comme les shows de nos danseuses, dignes des revues parisiennes. Pour 35 ou 45 €, en fonction du menu, on déguste ici des mets raffinés, tout en se régalant les yeux et le cœur.
Quant à moi, grâce à mon cabaret, je gagne bien ma vie, tout en contribuant à faire vivre mon pays et à donner du bonheur à ma clientèle. Et cela vaut tout l’or du monde ! J’invite d’autres paysans à suivre mon exemple. On a tous à y gagner ! »
Guillaume Dabzac

À découvrir

Sur le même thème