France Dimanche > Témoignages > "Motard contre mucoviscidose : biker au grand cœur"

Témoignages

"Motard contre mucoviscidose : biker au grand cœur"

Publié le 6 mars 2011

"Ma fille, Mélody, et son frère jumeau, Gaëtan, sont atteints depuis leur naissance de la mucoviscidose. Mélody en est morte en 2007. Elle avait 19 ans. Plutôt que de tomber dans la dépression, j'ai décidé de me battre en transformant ma peine en quelque chose de constructif. Au moment de la mort de ma fille, j'ai réalisé que la France était très en retard sur le don d'organes et de sang, pourtant indispensable pour sauver des centaines de vies. Moi qui organisais chaque année un gros rassemblement de motards dans le Sud, je me suis dit que je pourrais faire quelque chose pour les enfants malades...

En 2007, je me suis donc lancé : j'ai créé l'association “Les motards du viaduc“ et j'ai organisé une traversée en convoi du viaduc de Millau, près duquel je vis, avec plus de 1 000 motos. Depuis, chaque année, je recommence. Ce printemps, nous étions 1 405 motos à nous retrouver sur le viaduc, lors d'un week-end de mobilisation !
Avec Melody

Parallèlement à ce rassemblement, j'ai organisé cette année pour la première fois un tour de France en hommage à ma fille. Elle avait obtenu son bac général sciences avec mention Très Bien et je l'avais taquinée en lui disant :  “Le bac, aujourd'hui, il ne vaut plus rien ! Tu ne sais pas où est la Meuse, ni Nevers !“. Elle m'avait répondu : “Mais, papa, c'est toi qui m'apprendras la géographie : avec ta moto, tu me feras faire le tour de France !“. Hélas, elle est morte entre temps, et j'ai mis ce projet de côté... jusqu'au jour où son frère jumeau m'a convaincu de relancer l'idée.

Je viens donc d'accomplir 7 400 kilomètres en douze jours, avec mon fils. À chaque étape, des motos se sont jointes à notre équipée et tous les soirs, des fêtes, concerts, collectes de sang sont organisés par les villes-étapes, toujours dans le but de sensibiliser le grand public à la mucoviscidose. L'objectif reste en priorité de sensibiliser de futurs donneurs d'organes et de tissus. »

Propos recueilli par Marie Godfrain

À découvrir

Sur le même thème