France Dimanche > Témoignages > "René la taupe m'a volé ma chanson"

Témoignages

"René la taupe m'a volé ma chanson"

Publié le 24 mars 2011

« Fin septembre, j'étais tranquillement en train de regarder la télé avec ma compagne, lorsque j'ai vu apparaître sur mon écran une espèce de taupe animée qui se dandinait et chantait “Mignon, mignon“. Ça m'a fait un choc : l'air que j'entendais était celui que j'avais composé dix ans auparavant ! Ma compagne a cru défaillir en entendant ma musique, qu'elle a immédiatement reconnue, bien que massacrée dans ce gadget musical. Je suis donc allé sur mon ordinateur et j'ai réécouté cette chanson dont je n'avais jamais entendu parler. J'étais hors de moi ! La mélodie et les notes de cette chanson étaient vraiment les miennes !

Il y a une dizaine d'années, je dirigeais la chorale d'une maison de retraite, à Mougins, près d'Antibes. J'avais composé pour les résidents une farandole pour piano et accordéon d'une minute, baptisée  Au Parc de Mougins. Chaque semaine, durant plus d'un an, les pensionnaires choristes l'interprétaient ensemble. J'ai fort heureusement déposé cette chanson à la Sacem, le 30 juin 2000, avant de rejoindre mes pénates bretons. Depuis, j'ai continué mon petit bonhomme de chemin dans la musique en accompagnant au piano Jil Aigrot, la doublure-voix de Marion Cotillard dans le film “La Môme“.

Dix ans après sa création, mon morceau se retrouve donc sur toutes les chaînes de télévision ! Mais nulle part on ne trouve trace du compositeur de cette chanson  : les producteurs racontent qu'il s'agit d'une comptine allemande tombée dans le domaine public, une histoire totalement invraisemblable ! Je ne crois pas au hasard : les notes sont identiques dans leur intégralité. Je ne sais comment ils ont pu repérer mon morceau. Bien sûr, à Mougins, il y avait certains résidents issus du monde de la musique, et beaucoup de passage dans la maison de retraite. Mais je n'ai pas aucune preuve allant dans ce sens.

Pour défendre mes droits, je viens de déposer une réclamation à la direction régionale de la Sacem, organisme qui me soutient pleinement. J'ai en effet réuni toutes les preuves que ce gadget musical a plagié mon œuvre. Or, le plagiat est un délit, en France. Si l'affaire devait aller devant les tribunaux, je ne manquerais pas de témoins. Bien sûr, je préfèrerais régler ce différend à l'amiable, que mes droits soient reconnus par la Fox, la maison de disques. Avec cet argent, j'ai l'intention de fonder une école de musique dans un orphelinat du Finistère.

Et puis je fourmille encore de projets malgré mon âge : je prépare actuellement un album avec un chanteur breton, une de mes chansons (Ma p'tit' maman) va être republiée car elle touche le cœur des parents et des enfants. Une chose est sûre : je ne me tairai jamais car toutes les vérités sont bonnes à dire ! »

http://sergegamany.blogspot.com

Propos recueilli par Marie Godfrain

À découvrir

Sur le même thème