France Dimanche > Témoignages > "Si on me prend mes éléphants, ils mourront"

Témoignages

"Si on me prend mes éléphants, ils mourront"

Publié le 13 avril 2011

Suite à un contrôle effectué en 2008 par des services spécialisés, le tribunal de Valence (Drôme) vient d'ordonner la saisie des deux éléphantes star du cirque Pinder, Saba et Delhi, ainsi que du jaguar Bagheera. Le jugement est assorti d'une amende de 6 000 €. Grand ami des arts du cirque, France Dimanche a ouvert ses colonnes à Gilbert Edelstein, le patron du cirque Pinder, afin qu'il s'explique.

Sophie, la fille de Gilbert a assuré le dressage de Saba et Delhi et s'occupe au quotidien des éléphants qui, sur la piste, émerveillent petits et grands.

« La traque de nos éléphants Saba et Delhi et de notre jaguar Bagheera a déjà commencé. Il paraît que les institutions préparent un plan pour évacuer nos animaux, probablement à l'étranger. C'est totalement disproportionné. Tout est parti d'une affaire qui date de 2008 et franchement, les reproches que l'on nous fait sont infondés. Certes, le jour où les services sont passés, les capacitaires, c'est à dire les gens du cirque qui possèdent les certificats de capacités pour prendre en charge les bêtes concernées, n'étaient pas tous présents. Mais, qu'il s'agisse de Sophie ou de mon fils, tous les employés du cirque possèdent bien sûr toutes les autorisations nécessaires. La législation est draconienne en ce qui concerne les bêtes sauvages.

Le problème pour Bagheera, que l'on a eu alors qu'il avait un an et demi, c'est qu'en raison de son nom, le vétérinaire qui l'a vacciné a indiqué que c'était une femelle. Or, c'est un mâle. Aujourd'hui, on vient nous faire un procès en illégalité pour des broutilles pareilles. Cette affaire est montée de toutes pièces par des gens du cirque qui veulent se venger.

À Valence, la justice s'est déjà attaquée à des petits cirques, des cirques familiaux. Le cirque de Venise s'est fait piquer un hippopotame, d'autres, un éléphant. Aujourd'hui, on s'attaque à nous. Mais on ne va pas se laisser dépouiller de nos animaux comme ça ! Le jaguar est arrivé dans le cirque il y a 10 ans, quant aux éléphants, venus d'Asie, ils sont dans le cirque depuis 40 ans ! Sophie, ma fille, les a choyés, dressés pendant 15 ans. Vous voulez savoir la vérité ?! Demain, si on enlève ces bêtes et qu'on les met ailleurs, elles vont mourir, c'est aussi simple et triste que cela. Elles ne supporteront pas un tel changement. Et ce sont des défenseurs des animaux qui veulent ça !

En ce moment, il y a peut-être des CRS qui se préparent pour venir encadrer ceux qui prendront nos animaux. Pendant ce temps, je lance un appel à tous les amoureux du cirque, aux hommes et aux femmes politiques qui depuis des décennies sont venus sous le chapiteau du cirque Richard Pinder pour nous applaudir. Soutenez-nous, sauvez le cirque traditionnel ! »

Propos recueilli par Cyril Bousquet

À découvrir

Sur le même thème