France Dimanche > Vie pratique > Animaux : Loup y es-tu ?

Vie pratique

Animaux : Loup y es-tu ?

Publié le 27 juin 2021

.photos:istock
© iStock -

Il nous ressemble tellement. C'est pourquoi je me devais de rendre hommage à ce mystérieux animal afin de mettre fin à sa si mauvaise réputation.

Vous le savez, chers lecteurs, j'aime bien dans ces pages dépasser les préjugés et les idées reçues sur un certain nombre d'espèces. Et celle du loup « trimballe » en effet depuis des siècles une réputation réductrice et outrancière. Ce « grand méchant » n'est pas épargné, jusque dans les comptines pour enfants. Or le loup mérite-t-il vraiment sa réputation de superprédateur ?

Lisez donc ce livre formidable de Pierre Jouventin qui, après quarante ans à étudier toutes sortes de bestioles, comme il dit, s'est retrouvé par hasard « maître » d'une louve, Kamala, pendant quatre ans. Parvenant à la domestiquer en appartement, il en expérimenta la soif impressionnante de protection et le sens du danger (Kamala, une louve dans ma famille, Flammarion, 2012).

L'éthologie s'intéresse de près à l'espèce, au travers d'études menées ces vingt dernières années. Celles-ci font ressortir que « la camaraderie » est l'une des qualités principales du loup. Cette littérature scientifique bouleverse notre perception de l'animal, qui partage 98 % de son ADN avec nos chiens ! Regardons par exemple la ressemblance étonnante entre les chiens de berger et les loups : ces chiens possèdent des dons innés d'encerclement et de rabattage hérités du loup et amplifiés par la sélection au fil des millénaires.

Le loup, quant à lui, fait montre d'une technique de chasse impressionnante et particulièrement organisée dans sa meute. L'auteur nous en parle d'ailleurs comme d'un « chasseur écologique »… Les biologistes ont en effet constaté qu'en mangeant chaque année une partie des nouveau-nés de leurs proies, ils en réduisent la natalité et régulent leurs populations. Ciblant de préférence les individus âgés ou très jeunes et en les éliminant en priorité, ils permettent à leurs congénères dans la force de l'âge de se nourrir suffisamment.

Mais le loup demeure un « loup pour l'homme », qui entend le protéger tout en voulant le maîtriser… Surréaliste ! 121 loups ont ainsi été abattus l'an passé, quota qui monte d'année en année. Or, en le chassant, l'homme dérègle l'équilibre écologique et dissémine les meutes… Ce qui va à l'in-verse du but recherché…

Merci à Emma, 9 ans, et Thomas, 8 ans, qui, sur une route près de leur maison dans la Creuse, ont sauvé un hérisson que sa patte blessée empêchait de marcher. Après l'avoir récupéré avec leur maman et bien qu'un dimanche soir, les enfants contactent un refuge qui pose un premier diagnostic : il s'agit d'une Madame Hérisson, qui attend des bébés et dont la patte devrait guérir. Prise en charge par une association en Haute-Vienne, elle retrouvera la vie sauvage avec ses petits une fois rétablie. Bravo à ces petits sauveteurs qui deviendront grands !

Wendy Bouchard

À découvrir