France Dimanche > Vie pratique > Commissaire Vénère : Attention aux vols par ruse !

Vie pratique

Commissaire Vénère : Attention aux vols par ruse !

Publié le 6 février 2020

De plus en plus de malfaiteurs n’hésitent pas à se présenter à la porte de leurs potentielles victimes sous une fausse identité pour mieux les dévaliser…

C’est un type d’arnaque qui se répand aux quatre coins de France : le vol à la fausse qualité, aussi appelé vol par ruse, ou encore avec usurpation d’identité. En se faisant passer pour des professionnels (policiers, agents EDF, postiers), des escrocs abusent ainsi de la crédulité de personnes âgées pour s’introduire chez elles et les dépouiller. Une escroquerie bien rôdée qui touche plus particulièrement la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Grand Est, mais aussi certains arrondissements de Paris, comme le XVIIe ou le XVIe, ou bien encore le département de la Seine-et-Marne, en région parisienne.

Pour s’introduire chez leurs victimes, les malfaiteurs se présentent au domicile de ces retraités vulnérables sous de fausses identités, comme des agents des eaux, du gaz, de l’électricité ou encore de la Poste, et déclarent avoir à effectuer des vérifications. Une fois entrés, ils en profitent pour dérober les objets de valeurs comme les bijoux et faire main basse sur leurs liquidités… Il est parfois même possible que ces dangereux usurpateurs se présentent sous l’identité de représentants de la loi en train d’enquêter sur une prétendue affaire de cambriolage sévissant soi-disant dans le secteur.

Montrant à leur proie une carte de police falsifiée, ils lui demandent ensuite de vérifier si des objets de valeur ont été subtilisés, et en profitent pour les dérober eux-mêmes.

Autres stratagèmes mis au point par ces redoutables escrocs : se présenter pour des motifs tels que la signature d’une pétition, le soutien à la cause animale, la vente de fruits et légumes, des travaux d’entretien de l’habitation…

Ces vols par ruse en pleine recrudescence appellent donc à la plus grande prudence. Avant d’ouvrir à des inconnus, la méfiance est plus que jamais de mise.

Des conseils pour mieux se protéger

  • Qui pratique le vol à la fausse qualité, c’est-à-dire avec usurpation d’identité ou le vol par ruse ?
    Sans vouloir stigmatiser une catégorie de personnes, mon expérience m’a conduit la majeure partie du temps à avoir affaire à des gens du voyage, car ils sont mobiles et difficilement identifiables, mais ils n’ont pas le monopole de ces exactions.
     
  • Comment est puni ce type d’infraction ?
    Est puni par une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende (art. 311.4, alinéa 5 du Code pénal), toute personne qui sera introduite frauduleusement dans un domicile pour se livrer à des vols, que ce soit par ruse, de nuit, par la violence ou tout autre moyen.
     
  • Comment reconnaître une vraie carte de police ?
    Difficile de reconnaître une fausse carte professionnelle si l’on n’a pas soi-même été en possession de ce document. Un citoyen non averti ne peut en déceler la falsification. Il faut demander à quel service appartiennent ces personnes et appeler le commissariat local. Si ce sont des malfaiteurs, ils déguerpiront sans rien demander de plus.
     
  • Quels sont vos conseils pour éviter de se faire dépouiller à domicile ?
    Comme je l’ai indiqué dans mon éditorial, ne pas ouvrir la porte à des inconnus. C’est une attitude qui doit prévaloir dans toutes les situations. Bien entendu, on doit équiper sa porte d’un judas. Et d’une chaîne ou d’un entrebâilleur qui bloque l’ouverture.
     
  • Quelques conseils supplémentaires pour se protéger ?
    Si vous êtes avisé du passage d’une personne par téléphone, par courrier ou par voie d’affichage dans le hall de votre immeuble, vérifiez la venue de cette personne auprès de l’organisme d’origine, votre bailleur, votre syndic, votre concierge ou vos voisins.

    Dans tous les cas :
  • Quelle que soit la profession de celui qui sonne chez vous, vous ne devez absolument pas le laisser entrer si vous avez le moindre doute ;
  • Proposez un autre rendez-vous ou un autre passage à la personne, afin de procéder aux vérifications nécessaires ;
  • Si vous vérifiez la qualité de votre interlocuteur, ne composez jamais les numéros fournis par cette personne mais utilisez ceux en votre possession (factures, courriers, etc.).
     
  • Que faire si l’on a été victime d’un vol à la fausse qualité ou d’un vol par ruse ?
    Il ne reste plus qu’à déposer plainte en fournissant le plus d’éléments sur les objets volés : photos, numéros, marques, dessins, descriptifs divers, etc.
     
  • Comment vérifier l’identité de policier, pompier, gendarme, plombier, etc. ?
    Vous pouvez composer le 17 ou le 112, mais le mieux est d’avoir par-devers soi, les numéros de vos services locaux : commissariat, gendarmerie, caserne des sapeurs-pompiers et des administrations susceptibles de déléguer des employés ou leurs fonctionnaires. Si ce sont des personnes honnêtes, elles comprendront que vous preniez des précautions. Les malfaiteurs, eux, partiront en invoquant un motif divers : « on repassera », « on vous écrira »… Mais signalez leur présence aux services de police.
     

    Les personnes âgées,
    plus vulnérables,
    sont des victimes de choix

    J’ai déjà traité ce sujet à plusieurs reprises et mes conseils ne varieront pas. Ces vols par ruse existent depuis des décennies. Bien évidemment, les personnes âgées, plus vulnérables, sont des victimes de choix. La méfiance est de mise et si l’on n’attend rien, que l’on n’a pas été avisé d’un quelconque relevé, de passage d’une entreprise pour des travaux divers, on doit refuser l’entrée dans son domicile de façon systématique.

    Peu importe la qualité invoquée par les individus qui sonnent à la porte. Mieux vaut un accès de mauvaise humeur d’un employé qui vient effectuer une réelle mission, qu’un vol dont les conséquences sont toujours traumatisantes. Demeurant dans une zone pavillonnaire, je suis sollicité plusieurs fois par semaine pour un tas de prestations et je ne réponds même pas à ces solliciteurs. Si d’aventure, il se présentait des personnes se disant gendarmes, je leur dirai qu’ils attendent que j’appelle le service local, afin de vérifier. Tous les autres services : eau, électricité, gaz envoient des avis préalables par courrier.

À découvrir